Temps de lecture estimé : 13 minutes

Chers amis,

2019 sera une année de réalisations, je l’ai annoncé dans mes deux premiers discours à Grand Case et Quartier d’Orléans, j’ai souhaité faire mes vœux au cœur des quartiers pour vous présenter les projets qui seront lancés dans le secteur de Marigot.

Avant d’aborder les sujets politiques, je voudrais associer mes vice-présidents et l’ensemble de mon équipe pour vous souhaiter à tous une excellente année. Je fais le vœu que 2019 soit une année positive et constructive.

Une année prospère qui puisse refléter les valeurs du sport que sont le partage, la solidarité et l’esprit d’équipe.

Je suis donc ravi de vous accueillir sous la Halle des Sports du stade Jean-Louis Vanterpool, lieu hautement symbolique pour la communauté sportive, d’abord parce qu’il a tenu le choc – c’est assez rare pour le souligner – et aussi parce qu’il est le seul lieu aujourd’hui à pouvoir accueillir les clubs et les établissements scolaires pour la pratique du sport.

Nous allons bien sûr remédier à cette situation, et je vous parlerai tout à l’heure du schéma territorial du développement du sport qui a été voté en avril dernier et qui va nous permettre de renouveler l’ensemble des structures existantes et d’en créer de nouvelles.

J’ai voulu vous réunir pour vous présenter la feuille de route 2019, pour que vous soyez informés de la situation et des projets que nous comptons réaliser ces prochains mois.

Trois priorités se présentent à nous cette année :

  • La première : achever la reconstruction du territoire et terminer la remise en état des infrastructures publiques.
  • La deuxième : concrétiser les projets de développement validés par les commissions d’élus en 2018.
  • La troisième : développer les politiques publiques d’accompagnement des Saint-Martinois et de nos entreprises.

L’accompagnement des jeunes vers la formation, l’accès à l’emploi et l’insertion est une priorité de 2019. La collectivité lancera très bientôt sous l’égide de ma vice-présidente Annick PETRUS, le premier volet du Programme Territorial de Formation Professionnelle qui prévoit 30 axes de formation allant de la remise à niveau aux formations diplômantes.

La priorité sera également donnée à la mise en place d’une politique en faveur du logement, notamment pour l’accès à la propriété. La situation actuelle n’est plus tenable. Nous devons trouver des solutions efficaces pour aider nos concitoyens à se loger.

La collectivité va mettre en place un plan local de l’habitat chargé de donner une feuille de route qualitative et quantitative pour la construction de logements sur le territoire.

Parallèlement d’ici le 15 février, nous publierons l’appel d’offre visant à sélectionner le cabinet qui nous accompagnera pour la mise en place du Saint-Martin Urban Plan. Notre nouveau plan d’urbanisme.

S’agissant du développement économique, nous l’avons acté avec mes vice-présidents Valérie DAMASEAU et Yawo NYUIADZI, nous consacrerons des moyens à la relance de notre destination touristique, à l’attractivité du territoire et à l’accompagnement de nos acteurs économiques.

Si certains chantiers ont du mal à décoller le plus souvent par manque de moyens financiers et humains, d’autres vont se concrétiser très prochainement et je m’en réjouis.

Tout d’abord, nous devons achever, voire lancer dans certains cas, la réparation des infrastructures.

Je pense à l’éclairage public qui a fait l’objet d’une remise en état temporaire pour répondre à l’urgence, mais qui malgré l’intervention permanente de nos services et de notre prestataire pose encore problème.

Le réseau de Marigot a été profondément détérioré par la submersion marine, ce qui a pour conséquence des pannes récurrentes.

Pour moderniser l’ensemble du réseau, nous lancerons en 2019 un marché global de performance énergétique pour lequel nous avons réservé plus de 3 millions d’euros sur les 3 prochaines années.

Je pense aussi à la marina Port la Royale qui mérite un véritable lifting.

A moyen terme, nous lancerons un grand programme de restructuration de la Marina dans le cadre d’un partenariat public-privé pour en faire un espace incontournable du cœur de ville de Marigot.

En attendant, dans le cadre de la sortie de DSP, la Collectivité réalisera des travaux de réparation du deck et des espaces publics ces prochains mois pour plus de 1 millions d’euros.

Bien entendu, à Saint-Martin un problème peut en cacher un autre : la réparation post-Irma nécessite de lourds travaux sur les infrastructures qui vont bien au-delà d’un simple « coup de pinceau ».

La maitrise d’œuvre est au travail pour préparer cette réhabilitation globale de la Marina, mais en attendant – parce que l’état d’abandon n’est plus supportable – nous aménagerons temporairement les quais.

Je sais que certains ont critiqué le projet qui consiste à changer les planches du deck et à poser du gazon synthétique… C’est une option temporaire qui répondra aux besoins en attendant de mieux faire.

Les exploitants de ce secteur ont attendu suffisamment, et je souhaite maintenant mettre un coup d’accélérateur pour que la Marina soit la plus accueillante possible pour la prochaine saison touristique.

Pour ce qui est du marché de Marigot, nous lancerons d’ici le mois de février la construction d’un nouvel espace pour les Lolos et les boutiques.

Nous allons reloger les occupants dans des modules aménagés. Ce petit village sera implanté entre la statue du marché et le marché aux poissons. On y trouvera 14 restaurants équipés de cuisines et entourés de tables ombragées, 3 bars, un espace de stockage. Nous installerons aussi 6 boutiques disposées dans la continuité de la gare maritime.

Ma priorité, et celle de mon équipe, est de pouvoir reloger les exploitants du marché afin qu’ils pérennisent leur activité et pouvoir ainsi proposer aux touristes un espace aménagé et accueillant pour la prochaine saison touristique.

Avant d’aborder les nouveaux projets, je tiens à adresser un message aux propriétaires fonciers de Marigot.

Je remercie ceux qui ont eu à cœur de mener les travaux de réhabilitation de leur propriété mais je regrette vivement l’abandon, parfois volontaire, de certains terrains ou habitations au détriment de notre histoire et de l’attractivité du territoire.

La Collectivité est là pour les accompagner, nous proposerons un programme dédié d’ici quelques semaines. En l’absence d’engagement de leur part, la collectivité sera obligée de sanctionner.

La reconstruction sera donc toujours à l’ordre du jour de nos chantiers à Marigot pour 2019. Malgré tout, il est temps de lancer les premiers travaux de requalification pour redynamiser le cœur de ville.

Au cours de l’année 2018, nous avons donc travaillé à l’élaboration de projets raisonnables, validés et financés à court terme. Ils seront bénéfiques à la relance de l’économie.

Tout d’abord des actions simples mais ô combien nécessaires :

  • La plantation d’arbres et la pose de jardinières dans les rues commerçantes et sur le front de mer
  • Le remplacement progressif du mobilier urbain
  • Et enfin, la remise en état de l’espace public par nos services en partenariat avec les associations d’insertion. Le diable est dans les détails et nous ne pouvons plus accepter les petits désordres qui détériore l’image de notre territoire.

Ainsi, cette année le premier chantier de la redynamisation de Marigot verra le jour autour de la place du Tribunal et de la Poste.

Ce projet consiste, pour environ 400 000 euros, à étendre la rénovation non seulement au terre-plein devant le tribunal, mais aussi à l’église Méthodiste. Le but est de redonner vie à cette place centrale du cœur de ville.

Sur la place elle-même, des grands arbres seront plantés, du mobilier urbain sera installé et un auvent sera construit pour abriter le public du soleil et des intempéries. Le plus gros chantier concerne l’église méthodiste, dont la Collectivité à la charge. Nous allons redonner toute sa place à cet édifice historique qui sera entièrement rénové.

J’ajoute que l’appel d’offre pour la restauration du Fort Louis sera lancé cette année.

Outre la restauration de l’édifice, nous menons une réflexion sur la mise en tourisme du lieu avec l’installation d’un bâtiment d’accueil au pied du Fort pour accueillir et informer les touristes.

La collectivité poursuivra en 2019, le relooking de la rue de Hollande.

Les premiers travaux concerneront l’aménagement de l’intersection du centre commercial Howell Center et Hameau du pont, puis l’élargissement du carrefour de la rue de Spring et enfin l’aménagement d’un nouvel espace piétonnier devant le stade Vanterpool.

Bien entendu, notre ambition va bien au-delà de ces travaux urbains. Nous y travaillons car la santé économique dépend étroitement des investissements publics à Marigot.

J’ai d’ailleurs évoqué tout récemment notre souhait de transformer la salle Omnisports de Galisbay en Salle de Spectacle pour accueillir concerts et conférences et avoir un endroit dédié pour les gros événements annuels. C’est un très beau projet qui demande encore un gros effort de préparation et de définition.

Nous souhaitons le concrétiser durant cette mandature, mais je reste prudent car il nécessite surtout d’importants financements. Je suis convaincu que Saint-Martin a besoin d’une structure comme celle-ci. Donc nous travaillons pour que ce projet puisse voir le jour à l’horizon 2022.

Ce soir je peux vous le dire : tous les chantiers de la collectivité sont ouverts. Nous avons désormais trois années devant nous pour les concrétiser et lancer la réalisation des chantiers à plus long termes comme celui du Front de mer dont les études de définition sont en cours. Ce projet est porté par le Port de Galisbay qui devrait lancer les premiers appels d’offre fin 2019.

Si j’ai choisi de vous accueillir sous la Halle des sports c’est parce qu’elle est un lieu de rassemblement pour notre jeunesse et les associations sportives et aussi parce que nous n’avons pas eu encore l’occasion de l’inaugurer officiellement.

Les travaux de cet édifice ont débuté en 2016 sous la mandature de madame Aline Hanson. Il y a eu des problématiques techniques et administratives qui ont retardé la livraison, mais la Halle a finalement été réceptionnée au mois de juillet 2018.

Cet ouvrage qui a su résister au cyclone, même s’il a subi certains dégâts, a été construit avec l’appui de l’Etat dans le cadre du contrat de développement ETAT/COM ( Le CEDEV), pour un coût total de 2.9M€. Il nous est précieux car il est le seul aujourd’hui à pouvoir accueillir les activités sportives.

Nous avons conventionné avec les établissements scolaires du 1eret du 2nddegré, surtout ceux qui sont en attente de la réhabilitation de leurs infrastructures intra-muros.

Hors temps scolaires, la halle est ouverte aux 14 associations sportives conventionnées, et le dimanche matin aux sportifs non conventionnés. C’était une demande forte. Nous y avons répondu.

Pour ce qui est du stade Vanterpool, la réfection de la toiture des gradins sera finalisée avant la fin du mois de juin 2019.

L’éclairage du stade sera entièrement rénové au mois de mars 2019 pour un montant de 350.000 euros.

Permettez-moi de faire un tour d’horizon rapide des travaux qui sont actuellement menés sur les infrastructures sportives sous l’égide de ma vice-présidente Valérie DAMASEAU et du conseiller Jean-Raymond BENJAMIN en charge du sport.

Le terrain de football de la cité scolaire R. WEINUM bénéficiera d’un éclairage du site, d’ici la fin du mois d’avril 2019, pour un montant de 250.000 euros.

Le Stade Thelbert CARTI a été nettoyé. Les gradins sont en cours de démolition.  D’ici la fin du 1er trimestre, les appels d’offres seront lancés pour la reconstruction du terrain, du grillage et de l’éclairage pour un budget de 900.000 euros.

Détruit à 90% le stade Alberic RICHARDS de Sandy Ground reste le projet le plus important en termes de budget, mais aussi en terme de volonté politique pour le développement du sport.

Nous travaillons sur un projet ambitieux de Complexe sportif. Un projet qui comprend une piscine de 25m, un terrain de football aux normes nationale en gazon naturel et une piste d’athlétisme agrandie.

Un nouveau bâtiment accueillera un Guichet unique d’information aux associations, un centre d’hébergement pour les sportifs, une halle des sports.

C’est un projet de grande envergure sur lequel nous travaillons et que nous voulons voir aboutir avant la fin de cette mandature.

Autre grand projet à moyen terme, la création d’un Palais des Sports sur le site de la Savane et qui remplacera la salle Omnisports de Galisbay.  Il y aura un Gymnase de 1500 places assises et des espaces sportifs connexes. Les différentes études sur la faisabilité du projet sont en cours. Un projet non seulement important pour la jeunesse du territoire mais aussi et surtout pour la population dans son ensemble. Ce bâtiment est pensé pour servir d’abri TRES sécurisé en cas de phénomènes naturels.

Vous voyez que tout ce que nous faisons est fait avec méthodologie et cohérence.

Quelques mots sur les plateaux sportifs.

Celui de Concordia a été livré en octobre 2018. Nous avons investi 400 000€ dans sa remise en état. Il a d’ailleurs été détérioré tout récemment, volontaire ou pas, la collectivité a dû à nouveau acheter du matériel pour remplacer ce qui a été cassé.

Les plateaux sportifs des quartiers et des établissements scolaires – Collège de Quartier d’Orléans et LPO ont tous été équipés.

Le collège Mont des Accords bénéficiera à son tour des infrastructures nouvelles avec leurs équipements avant la fin du 1er semestre 2019.

J’ajoute que les plateaux sportifs de Friar’s Bay et La savane sont en cours de reconstruction. Ils ont été entièrement repensés. La fin des travaux est prévue début mars 2019 pour un montant global de 900 000€.

Le plateau de Cul de Sac sera transformé en terrain de Futsal extérieur avec l’installation d’un sol synthétique. La fin des travaux est programmée pour la fin mars 2019. Le coût de cet aménagement se monte à 150 000€.

Pour Grand Case, le terrain de football est en cours de réfection avec le nivellement du terrain, grâce à l’aide de l’association Solidarité Laïque.

Le terrain sera sécurisé, les équipements sportifs seront installés au plus tard, mi-avril 2019. Le montant de ces travaux s’élève à 13 500€. Le plateau sportif de Grand Case situé à proximité de l’ancienne MJC a été rénové pour un montant 100 000€.

Les écoles primaires ont toutes été équipées de matériel sportif et surtout d’équipements nouveaux dans les cours d’écoles (buts de basket, de volley, de foot, de hand, de tennis…) pour un cout global de 200.000 euros. L’école H. WILLIAMS sera équipée comme les autres, avant la rentrée scolaire 2019-2020.

L’ensemble des travaux réalisés en 2018 sur les infrastructures sportives s’élève à 2.9M€. Je tiens à remercier les élus et les équipes de la collectivité qui ont fait un excellent travail dans ce domaine. Je tenais à faire cet inventaire pour montrer le travail réalisé.

Voilà, chers amis, les principaux axes de développement que je souhaitais vous présenter ce soir pour le secteur de Marigot.

Samedi, je présenterai mes vœux à Sandy Ground, sur le site de la MJC. Il sera question du développement de ce secteur et des questions liées à l’urbanisme et l’aménagement du territoire.

Mon objectif, celui de mon équipe, vous le connaissez : faire de Saint-Martin un territoire prospère et apaisé, où il fait bon vivre et travailler. C’est un objectif considérable mais nous travaillons pour.

Avant de refermer ce discours et de partager avec vous le verre de l’amitié pour célébrer la nouvelle année, permettez-moi de profiter de cette occasion pour remercier celles et ceux qui sont à nos côtés pour relever Saint-Martin :

Les socioprofessionnels, les associations, la communauté scolaire, l’État et ses services, les institutions locales, les services de secours et de santé, les services de sécurité, sans oublier les agents de la collectivité qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes.

Je vous renouvelle à tous mes vœux pour 2019. Excellente année à tous.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.