Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le président Daniel Gibbs et le recteur Mostafa Fourar se sont rendus ensemble à la Cité scolaire Robert Weinum, lundi 1eravril 2019, afin de visiter les six classes modulaires construites en extension du bâtiment pour pouvoir accueillir les élèves du Collège Soualiga de Cul de Sac, détruit par l’ouragan Irma.

Le Président et le Recteur étaient accompagnés de madame Annick Pétrus, vice-présidente en charge de l’Education et de monsieur Michel Sanz, chef de l’Education à Saint-Martin.

Depuis la rentrée de novembre 2017, les élèves du collège Soualiga sont logés à la cité scolaire Robert Weinum de la Savane, qui accueille dans ce contexte un lycée et un collège (Soualiga et Robert Weinum réunis). La collectivité s’était donc engagée avec le soutien de la Fondation de France à construire des classes modulaires pour augmenter la capacité d’accueil de l’établissement. La livraison de ces six classes modulaires a été considérablement retardée suite à des problèmes de logistique qui ont perturbé l’année scolaire. Désormais, ces six modules climatisés sont opérationnels et ont accueilli les élèves à l’ouverture des classes, ce lundi matin. Mise à part la fuite d’un climatiseur dans l’une des classes qui a quelque peu perturbé le professeur affecté dans cette salle (le climatiseur sera changé dès demain), l’intégration dans les nouvelles classes s’est très bien déroulée pour l’ensemble des élèves. Les salles ont une superficie de 60m2 et sont suffisamment spacieuses pour offrir aux élèves de bonnes conditions de travail.

Accueillis par la proviseure du Lycée Robert Weinum, madame Borel, le principal du collège Soualiga monsieur Frigo et la présidente de la Caisse Territoriale des Œuvres Scolaires (CTOS), madame Laborde, le Président Gibbs et le Recteur Fourar ont tout d’abord fait une halte au restaurant scolaire de l’établissement. Ils ont ensuite visité les nouvelles classes et pris le temps d’échanger avec les collégiens et leurs professeurs, saluant les efforts de travail fournis dans des conditions difficiles ces derniers mois, les encourageant aussi à relativiser leur situation comparée à d’autres endroits.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.