Temps de lecture estimé : 4 minutes

Je remercie la ministre des Outre-mer, madame Annick Girardin, pour le temps qu’elle a consacré à Saint-Martin, à ses élus et à ses habitants, les 13 et 14 avril 2019. Nos échanges ont permis d’acter une nouvelle dynamique de travail et d’avancer sur des bases consolidées pour la reconstruction et le développement de Saint-Martin.

La réunion de travail du samedi 13 avril au port de Galisbay avait pour objet d’aborder les dossiers prioritaires de la collectivité. La reconstruction des établissements scolaires et le financement de ces travaux à travers notamment le Fonds de Solidarité de l’Union Européenne (FSUE) ont été largement discutés en présence du recteur Mostafa Fourar, des élus et techniciens de la collectivité et représentants de l’Etat. La ministre a annoncé être favorable à laisser à Saint-Martin un « droit de tirage » exclusif sur le FSUE, jusqu’au 31 août 2019. Une décision majeure pour la collectivité qui gagne quelques mois sur la date limite initiale prévue au 31 décembre 2018, puis prolongée au 30 juin. Ce report de deux mois supplémentaires va permettre à la collectivité de réaliser une partie des investissements sur la reconstruction des établissements scolaires pendant les grandes vacances, en juillet et août.

S’agissant de l’accompagnement de l’Etat sur le fonctionnement de la collectivité, la ministre estime qu’un avenant au protocole signé en novembre 2017 pourra être entériné pour nous aider à compenser la perte de 25 millions sur la dotation de fonctionnement exceptionnelle de 2018 ; une décision importante pour l’équilibre financier encore très fragile de la collectivité. Un travail concerté devra être engagé avec madame la Préfète Sylvie Feucher et ses équipes pour mettre en œuvre ensemble cette révision financière de notre budget. Par anticipation, la Direction des Affaires financières de la Collectivité a déjà travaillé sur des solutions concrètes qui seront proposées en ce sens.

Le développement économique du territoire et les politiques publiques que nous engageons pour relancer l’économie saint-martinois ont aussi été au cœur de nos discussions. La ministre a rappelé la volonté de l’Etat de nous accompagner sur les projets d’investissement, à charge pour la collectivité de présenter des projets de développement. Sur ce point, plusieurs projets ont été budgétés et présentés à nos concitoyens en janvier dernier. D’autres sont en cours d’élaboration et seront présentés au fil des mois. J’ai de mon côté indiqué l’importance pour Saint-Martin d’avoir un recouvrement optimal des impôts et taxes et une fiscalité juste pour nos concitoyens. Pour cela, nous avons demandé une forte implication des services de Bercy pour accompagner la collectivité dans la mise en place de la réforme fiscale que nous menons pour une taxation adaptée et attractive. Il s’agit de mettre en place les outils techniques nécessaires à l’application de cette réforme qui devrait prendre effet en 2020.

La réunion de coopération avec la ministre Annick Girardin et Léona Marlin-Roméo, premier ministre de Sint Maarten, a constitué l’une des étapes phares du 4èmedéplacement officiel de la ministre à Saint-Martin, depuis l’ouragan Irma. Le programme opérationnel de coopération transfrontalière et notamment le projet d’infrastructure commune d’assainissement des eaux usées ont longuement été discutés. La volonté commune de s’inscrire dans un agenda rigoureux pour éviter de perdre les crédits communautaires (FED et FEDER) a été soulignée. J’ajoute que des accords devraient être finalisés sous peu s’agissant du trafic maritime avec Anguilla ou encore de la gestion de crise et de la lutte contre les incendies. Une attention particulière sera également portée sur la coopération policière et douanière, afin de mieux agir contre les réseaux criminels, en particulier dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants.

Les différentes séquences de travail avec la ministre et sa délégation ont été constructives. Madame Girardin a opté pour un discours franc et direct envers la collectivité comme les services de l’Etat. Un nouveau partenariat État/COM, davantage tourné vers les projets d’avenir, semble se dessiner, nous resterons bien entendu vigilants pour que cette nouvelle dynamique soit efficace et pérenne dans l’intérêt général de Saint-Martin et de ses habitants.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.