Temps de lecture estimé : 2 minutes

Comme chaque année, on a fêté Grand-Case et on a célébré la mémoire de Victor Schoelcher Dimanche 21 Juillet, mais la ferveur populaire n’était pas au rendez-vous.

Au sortir de la messe du matin, les officiels ont dû se sentir bien seuls en remontant à pied le boulevard de Grand-Case dans l’indifférence générale, alors que l’année dernière une foule nombreuse s’était répartie sur toute la longueur du parcours pour applaudir, non seulement les élus et autres personnalités locales, mais aussi les groupes et fanfares qui leur emboîtaient le pas. Seule une petite troupe de danseuses créoles avait fait le déplacement pour une prestation dont la brièveté n’avait d’égal que l’ardeur des gamines en madras.

Des discours convenus

Le chapiteau dressé pour accueillir la cérémonie des discours officiels étant loin d’afficher complet, chacun a pu s’installer sans peine pour écouter les allocutions de Jean-David Richardson président du conseil de quartier n°2, Jean-Raymond Benjamin conseiller territorial, puis du Président Daniel Gibbs suivi de la Députée Claire Guion-Firmin et de la Préfète Sylvie Danielo-Feucher; à signaler que le Sénateur Guillaume Arnell était absent cette année. Chacun d’entre-eux a mis en avant les qualités humaines de Victor Schoelcher avant d’axer leur discours sur les travaux de rénovation de Grand-Case, sur la patience et la résilience de ses habitants et sur la sécurité du territoire et les aides de l’Etat pour les chantiers en cours.

Le cœur n’y était pas

Les festivités se sont égrenées tout au long de la journée avec les traditionnelles courses de voiliers et de vélos ainsi que quelques animations musicales pour se terminer vers 22h aux lueurs d’un feu d’artifice qui a eu bien du mal à faire oublier le traumatisme post-Irma qui régnait ici malgré tous les efforts déployés par les organisateurs.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.