Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est un symbole qui s’efface peu à peu de notre paysage, de celui de Marigot en tous cas. L’ancienne sous-préfecture qui avait subi les assauts d’Irma au point de mettre en danger la vie des personnels qui y étaient retranchés, disparaît peu à peu sous l’action des pelles mécaniques…

Jacques Deldevert

Construite en 1964 par Jacques Deldevert au pied du Fort Louis à la demande de l’Etat et sur les ruines de l’ancienne maison du commandant des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, le bâtiment avait survécu aux intempéries depuis, Luis y compris.

La déconstruction sera totale et le site sera remis à l’état naturel. Les services archéologiques de la DAC ont été informés de la démolition, l’architecte des bâtiments de France a rendu un avis favorable, la Collectivité aussi.

Pour celles et ceux qui connaissent l’ampleur des réalisations de Jacques Deldevert depuis 1949, 20 ans après le passage d’un autre bâtisseur de renom, Ali Tur à qui l’ont doit notamment l’ancien hôpital en contre bas ou le tribunal, c’est forcément un petit pincement au cœur et une pointe de nostalgie.

Bâtiments publics, écoles, églises, routes, ponts, ouvrages de lutte contre la houle, les réalisations de Jacques Deldevert, premier entrepreneur du bâtiment de Saint-Martin à travailler le béton armé, dans la lignée d’Ali Tur, façonnent encore les paysages urbains de Saint-Martin, côté français comme côté hollandais. Il interviendra aussi à St Barth, Saba ou St Eustache.

On notera que l’architecte Ali Tur a lui remodelé largement le paysage urbain de Guadeloupe au lendemain du cyclone de 1928 qui avait fait 300 morts et en y apportant les techniques liées à l’utilisation du béton armé couplées à un style très minimaliste.

Si l’essentiel de ses constructions fait l’objet d’un classement en Guadeloupe, rares sont les bâtiments à Saint-Martin qui bénéficient de la même volonté de protection…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.