Temps de lecture estimé : 2 minutes

Suite à un nouvel appel du CROSS des Antilles-Guyane, le dimanche soir 18 août à 19h07, concernant le tir d’une fusée de détresse signalé dans la Baie de Marigot, un équipage de bénévoles de la station SNSM de sauvetage en mer de Saint-Martin a pris la mer et a sillonné en vain les baies de Marigot et de la Baie Nettlé pendant une heure à la recherche d’un bateau en détresse.

Après plusieurs contacts avec des plaisanciers au mouillage, qui n’avaient rien vu d’anormal, nos équipiers et le CROSS-AG ont convenu qu’il s’agissait encore d’une fausse alerte.
La SNSM rappelle donc une énième fois que les feux à main ou fusées rouges doivent être utilisés UNIQUEMENT EN CAS DE DETRESSE REELLE.
Si vous faites partir une fusée “accidentellement” ou « par erreur », ayez au moins le réflexe et la décence de prévenir immédiatement le CROSS  AG ou la Gendarmerie locale ou notre coordinateur d’urgence SNSM au 06 90 76 75 00, pour signaler qu’il n’y a pas de détresse, afin d’éviter de mobiliser inutilement des moyens de secours et d’être poursuivi en justice.
En effet, il convient de rappeler que, conformément à l’art. 322-14 du Code Pénal, le fait de provoquer inutilement le déploiement de moyens de secours humains et matériels, peut valoir à son auteur jusqu’à 30 000 € d’amende et deux ans emprisonnement
Nous déposerons désormais systématiquement plainte auprès de la Gendarmerie en cas d’engagement de notre station de sauvetage en mer, suite à une fausse alerte.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.