Temps de lecture estimé : 2 minutes

Tendance pour les 2 prochaines semaines

Sur la base des détections sargasses du 07/09, un risque d’échouage est identifié pour toutes les îles.

Des sargasses devraient entrer dans l’archipel guadeloupéen par le sud-est et toucher la côte sud et sud-est de Marie-Galante. Ces mêmes nappes pourraient également atteindre le secteur est des Saintes. La côte sud de la Désirade est également exposée, ainsi que le secteur sud-est de Grande-Terre. La zone Caravelle – François est exposée en Martinique.

Les détections du 08/09 dans les îles du nord donnent un risque important pour les côtes est et nord de Saint-Barthélémy. Les nappes situées à l’est de Saint-Martin devraient se rapprocher de l’île avec un risque d’échouage modéré au cours des 5 prochains jours.

Tendance pour les 2 prochains mois 

Bien que l’intensité de signaux sargasses soit moins marquée depuis quelques semaines, les détections récentes montrent que de nombreuses sargasses sont encore présentes dans le secteur atlantique, et dérivent vers l’ouest.

Les détections des images récentes indiquent que les sargasses sont présentes sous la forme de petits amas dispersés qui s’accumulent à proximité de la barrière physique représentée par l’arc antillais.

Un flux de sargasses s’étend de la zone Guyane jusqu’aux Antilles, indiquant que des radeaux vont atteindre les îles dans le courant du mois de septembre.

Les signaux dans la zone d’accumulation au nord du secteur Guyane-Brésil semblent moins intenses. Les sargasses observées dans le secteur 38°O – 8°N dérivent vers l’est en direction de l’Afrique.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.