Temps de lecture estimé : 2 minutes

Petit rappel que nous avons jugé utile pour que vous puissiez appréhender cette seconde partie de mandat dans les meilleures conditions !

A l’issue du second tour des élections territoriales de mars 2017, les 23 sièges du conseil territorial devaient être occupés comme suit :

  • 18 par la Team Gibbs 2017,
  • 4 par l’Alliance pour la justice, l’espoir et la prospérité (Panachage des listes MJP et Génération Hope) 
  • 1 pour la liste En marche vers le progrès.

Depuis, l’Alliance n’a vécu que le temps de l’élection et ses leaders, MM. Charville et Mussington, n’ont de commun que le temps qu’ils partagent lors des réunions et autres évènements dans le cadre de leurs mandats d’élus, les deux partis menant leur vie en marge du Conseil de façon séparée.

Marthe Ogoundélé n’a quant à elle pas démissionné du MJP mais ne collabore plus avec ce dernier et vote plutôt dans le sens de la majorité Gibbs.

En ce qui concerne la liste En marche vers le progrès qui n’a pas souhaité fusionner avec ses collègues de l’opposition, Alain Richardson a déclaré démissionnaire par le Conseil d’état en avril 2018 et remplacé sur le papier par Ramona Connor sauf que dans les faits, Mme Connor n’a jamais siégé physiquement au conseil territorial, que nul ne semble savoir si elle compte y siéger ou si ses absences sont motivées, que d’aucuns s’interrogent quant à la perception des indemnités dévolues aux conseillers territoriaux et que le conseil ne l’a à ce jour pas déclarée démissionnaire d’office comme le prévoit l’article LO 6321-4 de la loi organique :
“Le conseiller territorial absent lors de quatre réunions consécutives du conseil territorial dans un délai de moins de quatre mois sans excuse légitime admise par le conseil est déclaré démissionnaire d’office par celui-ci lors de la réunion suivante.”

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.