Temps de lecture estimé : 3 minutes

L’ancien Président de la République, Jacques Chirac est décédé jeudi 26 septembre, à l’âge de 86 ans.

Tour à tour conseiller municipal, conseiller général, député, ministre, chef du RPR, maire de Paris, Premier ministre puis président de la République pour deux mandats, Jacques Chirac incarne 40 ans de vie politique française. 

Ses mandats élyséens resteront marqués notamment par son refus de prendre part à la deuxième guerre d’Irak, la reconnaissance de la responsabilité de la France dans les crimes nazis, le passage au quinquennat, le cri d’alarme face à la dégradation de l’environnement : “Notre maison brûle », et son fort attachement, parfois décrié, à l’outre-mer.

En ce qui concerne Saint-Martin, sa dernière visite remonte au 12 mars 2000 dans le cadre d’une tournée antillaise dédiée à l’évolution institutionnelle des départements d’outre-mer et leur développement économique.

Jacques Chirac annonçait alors ne pas être opposé à cette évolution mais “dans le cadre de l’unité de la République” en précisant  qu’aucune modification substantielle de statut n’interviendrait sans consultation des populations concernées.

Localement, la ligne chiraquienne restera incontestablement liée au Sénateur Louis-Constant Fleming, en particulier jusqu’à la reprise de la Fédération UMP (devenue LR) en 2012 par Daniel Gibbs, fervent défenseur et ami de Nicolas Sarkozy dont Jacques Chirac a pu dire qu’il fallait “marcher dessus, du pied gauche. Ca porte bonheur.”

La liste des mandats de Jacques Chirac

1965-1977 : Membre du conseil municipal de Sainte-Féréole (Corrèze)

1967-1995 : Député de Corrèze (laissant sa place à 4 reprises à son suppléant)

1967-1968 : Secrétaire d’État chargé de l’Emploi

1968-1971 : Secrétaire d’État à l’Économie et aux Finances

1968-1970 : Membre du Conseil général de la Corrèze

1970-1979 : Président du Conseil général de la Corrèze

1971-1972 : Ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement

1973-1974 : Ministre de l’Agriculture

1974 (mars-mai) : Ministre de l’Intérieur

1974-1976 : Premier ministre

1977-1995 : Maire de Paris

1979-1982 : Membre du conseil général de la Corrèze

1979-1980 : Député européen

1986-1988 : Premier ministre

1995-2007 : Président de la République


Réaction du Sénateur Louis-Constant Fleming

Membre fondateur du RPR aux côtés de Jacques Chirac en 1976, c’est avec beaucoup d’émotion que je me souviens de ses nombreuses visites à Saint-Martin au cours de ses différents mandats et de nos encore plus nombreuses sessions de travail. Mais aujourd’hui, je ne souhaite pas m’étendre sur nos relations personnelles et/ou politiques mais plutôt me souvenir qu’il fut celui grâce à qui Saint-Martin a commencé à exister officiellement au sein de la République. Saint-Martin fut en effet citée pour la première fois dans le décret du 29 octobre 2003 relatif à la consultation des électeurs de Saint-Martin sur l’évolution statutaire, rendue possible par la volonté de Jacques Chirac exprimée à travers la modification constitutionnelle. A ce titre notamment, Jacques Chirac peut rejoindre sa dernière demeure avec la certitude de notre reconnaissance et nos remerciements.”

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.