Temps de lecture estimé : 2 minutes

Annick Girardin, ministre des outre-mer, a tenu une réunion de travail avec Frédéric Lavenir, président de l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), durant laquelle elle a annoncé le lancement du projet Sprinter visant à doubler l’activité de l’ADIE en outre-mer afin d’atteindre 15 000 bénéficiaires en 2022.

Cette réunion fait suite à la signature, le 1er juin 2019, d’une convention entre le ministère des outre-mer et l’ADIE pour un montant de 1,8 million d’euros.

Cette somme doit permettre à l’ADIE de développer ses moyens d’accompagnement et de mieux agir pour faciliter l’accès au crédit aux personnes éloignées du marché de l’emploi afin qu’elles puissent créer leur entreprise.

En 2019, les territoires désignés comme prioritaires pour l’action de l’ADIE sont les suivants : Mayotte, la Guyane, Saint-Martin, la Polynésie française et Saint-Pierre-et-Miquelon.

L’ADIE est un partenaire privilégié du ministère des outre-mer”, déclare Annick Girardin, ministre des outre-mer. “Elle mène une action à la fois utile et efficace : 75% des projets soutenus débouchent sur une activité stable sous trois ans. L’équation est simple : créer une entreprise, c’est créer de l’emploi. Soutenir l’ADIE, cela revient donc également à créer de l’emploi. Cet accompagnement s’inscrit parfaitement dans l’objectif 0 exclusion de la Trajectoire outre-mer 5.0.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.