Temps de lecture estimé : 3 minutes

Fortement endommagé par l’ouragan Irma, le bâtiment public accueillant 14 restaurants traditionnels et des boutiques de souvenirs sur le Front de mer de Marigot, sera prochainement détruit pour être entièrement reconstruit, dans le cadre du nouvel aménagement du Front de mer de Marigot porté par le Président Gibbs et ses équipes, dont la première phase débutera en 2020.

Afin de permettre aux exploitants de cette structure de poursuivre leur activité pendant la période de travaux, la Collectivité a pris la décision de construire un complexe temporaire constitué de 22 conteneurs aménagés, sur le Front de mer, dans le prolongement du marché alimentaire.

Ces conteneurs équipés, de 14m2 chacun, bénéficient de tous les raccords nécessaires (eau – électricité, etc.). Ils sont construits sur des fondations d’1m50 et peuvent résister à des vents de 210k/h, selon les estimations de la société de contrôle. Chaque restaurant bénéficie d’une terrasse de 40m2 aménageable avec son propre mobilier et ses équipements de cuisine. La plateforme comprend 18 conteneurs répartis en 14 restaurants, 5 bars, des sanitaires publics, le tout installé sur un grand deck en bois ouvert sur le Front de mer. En complément, la Collectivité a installé 6 boutiques et un bureau de contrôle.

La collectivité a choisi une couleur neutre pour les conteneurs, le gris et le bois. Les exploitants pourront débuter leur installation courant octobre et auront la possibilité de choisir la couleur de leur mobilier (tables, chaises et parasols) pour donner de la couleur.

Pour Isabelle Gorizia, Directrice du Pôle Ingénierie de la Collectivité, « même si ce sont des structures temporaires, la Collectivité a tenu à en faire une construction exemplaire et durableCette plateforme a été réalisée dans le respect des normes de construction en vigueur, avec l’utilisation de matériaux innovants (éclairage public – construction tout aluminium) ».

C’était une volonté du Président Daniel Gibbs et de son vice-président Steven Patrick, qui souhaitaient que les exploitants, qui ont patienté deux longues années, puissent travailler dans un environnement agréable, fonctionnel et aux normes en vigueur.

Les travaux de démolition, puis de reconstruction du bâtiment initial prendront plusieurs mois (contrôle de l’amiante – démolition – reconstruction), et il était primordial pour la Collectivité que les exploitants puissent travailler dans de bonnes conditions pendant la durée de ces travaux.

L’ouverture de ce nouveau « village » touristique est programmée pour le mois de novembre 2019. Les Saint-Martinois comme les visiteurs auront à leur disposition un marché particulièrement bien achalandé, composé de restaurants traditionnels, de bars, de boutiques, et dans le prolongement de ce nouveau complexe, d’un marché alimentaire (viande, poisson, fruits et légumes) et du marché artisanal de l’autre côté.

La construction de ces conteneurs équipés et agrémentés d’un bardage en bois, a été réalisée aux normes anticycloniques par l’entreprise prestataire Mobile Construction, sur une conception dessinée par Architectural Studio.

Le coût global de ce marché public s’est élevé à 972 000€. La Collectivité a également programmé l’embellissement du deck, avec des plantes vertes, avant le démarrage de la nouvelle saison touristique.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.