Temps de lecture estimé : 3 minutes

La médiathèque de Concordia a été détruite par Irma… qu’à cela ne tienne, sa remplaçante s’appelle “Ideas Box” et va à la rencontre des habitants.

Le concept est simple : des boîtes mobiles de type “flycase” contenant des livres, des tablettes et des DVD que l’on peut transporter aisément d’un point à un autre, que l’on installe  rapidement et qui donnent accès à une mine d’informations à tous ceux qui n’ont pas la chance de se trouver à proximité d’un lieu diffuseur de culture au sens large du terme.

Cette idée est née au sein de la structure Bibliothèque Sans Frontières créée en 2007, alors qu’elle apporte des moyens de connaissance à ceux qui en sont privés pour diverses raisons comme en Haïti en 2010, au Burundi en 2014, où ailleurs et même en France métropolitaine où certaines campagnes reculées ne bénéficient pas toujours de quoi se cultiver ou s’informer facilement.

Un peuple sans culture est comme un arbre sans racines

C’est le toujours innovant designer Philippe Starck qui a eu la volonté de développer ce concept de médiathèque mobile tel un cirque qui se déplacerait de village en village comme le faisaient les saltimbanques d’une autre époque, non plus pour amuser les villageois mais pour mettre à la disposition de tous, la culture sans laquelle un peuple ressemble à un arbre sans racines comme le disait si bien Marcus Garvey.

C’est donc en présence de la Préfète Sylvie Feucher, de Valérie Damaseau 1ere vice-Présidente de la Collectivité de Saint-Martin, de Michel Sanz, Inspecteur d’Académie, de Audrey Claxton, présidente de l’association Cobraced
 (partie prenante dans ce projet) et  de Enora Hamon responsable des opérations France de Bibliothèques Sans Frontières qu’a eu lieu la présentation des différents éléments qui composent la fameuse Ideas Box.

Aucune école n’a été oubliée

La conseillère-projet Mahaut de Moulins qui maitrise parfaitement son sujet en a clairement expliqué le fonctionnement : d’une part le côté médiathèque mobile appelé “Ideas Box” visant plus particulièrement les enfants mais ouverte à tous en consultation libre avec l’aide d’animateurs formés spécialement à cet effet, et d’autre part les “Ideas Cube” uniquement destinés aux établissements scolaires de l’île qui sont en quelque sorte un complément à l’enseignement diffusé et que les professeurs pourront utiliser à leur guise selon leurs besoins et leurs envies.

19 kits Ideas Cube pour 19 écoles, le compte est bon et une mise à jour est prévue régulièrement afin d’adapter les différentes données au public visé. Dans chacun de ces kits on  trouve un ordinateur portable, un vidéoprojecteur, 10 tablettes numériques, 10 casques audio, un système autonome d’alimentation en énergie et tous les programmes nécessaires disponibles sans avoir besoin d’une connexion internet.

Un des points forts de l’opération est de tenir compte de la spécificité multi-linguiste de Saint-Martin et de proposer la plupart des informations en 4 langues : français, anglais, espagnol et créole.

Faisons de la culture notre fer de lance

C’est en ces mots que la 1ère vice-Présidente de la Collectivité a conclu son intervention, l’inspecteur d’Académie s’est montré quant à lui très satisfait qu’une offre supplémentaire puisse ainsi être mise à la disposition des élèves sans pour autant se substituer à l’enseignement scolaire, et Madame la Préfète sans qui ce projet n’aurait pas vu le jour à Saint-Martin, n’a pas caché son émotion tout en remerciant la Fondation de France pour son soutien indéfectible.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.