Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le vendredi 8 novembre, aux alentours de 12h30, le CROSS des Antilles-Guyane envoie un premier appel pour savoir si une équipe de sauveteurs bénévoles de la station de sauvetage en mer de Saint-Martin serait disponible pour une éventuelle évacuation sanitaire plus tard dans l’après-midi.

Réponse affirmative, en attente de confirmation.
Une heure plus tard, le CROSS précise qu’il s’agit de récupérer un équipier malade d’un porte-conteneurs qui se déroute vers les eaux françaises de Saint-Martin ; le navire a un tirant d’eau de plus de 12 m et ne peut donc pas trop s’approcher de l’île ; un rendez-vous GPS est donné pour 17h00 à 5 miles nautiques de la cote Ouest des Terres Basses.
Quel luxe de savoir plus de 3 heures à l’avance qu’il va falloir sortir 🙂 La plupart du temps, quand notre station est appelée, c’est dans l’urgence et nous devons appareiller dans les 20 minutes suivant l’appel. Mais, cette fois-ci, nous avons le temps de constituer tranquillement une équipe de 5 équipiers bénévoles disponibles qui se donnent rendez-vous à la station à 16h20.
A 16h30, notre semi-rigide RESCUE STAR quitte la Marina Fort Louis et se trouve un quart d’heure plus tard sur zone, aux cotés du géant.
Le navire, le MAERSK NESTON, est énorme; c’est un porte conteneur de 210 mètres (700 ft.) de presque 35 000 tonnes ! A coté, notre RESCUE STAR de 12m.88 (43ft) est minuscule.
Le mastodonte est en route vers la Colombie, depuis le sud de l’Espagne ; un des équipiers du navire est malade avec des difficultés respiratoires et le Capitaine du navire ne veut pas prendre le risque que sa santé se détériore en plein milieu de nulle part ;  d’où la décision, après conférence téléphonique avec le CROSS et un médecin, de le débarquer ici à Saint-Martin.
La Rescue Star s’approche du navire, fortement secouée par le remous, car le MAERSK NESTON avance à 24 noeuds et il faut venir se coller à son tribord où une échelle a été descendue à la verticale pour permettre au malade de descendre. Délicate, la manœuvre à cette vitesse…!
Une fois le malade à son bord, la Rescue Star se décolle et commence à s’éloigner, quand elle est rappelée pour revenir récupérer les bagages… Nouvelle manœuvre d’approche pour récupérer 2 valises,  descendues avec un bout, l’une après l’autre.
Enfin, la Rescue Star se sépare pour de bon et fait route vers Marigot, alors que le MAERSK NESTON reprend sa route vers la Colombie.
A 17h20, au quai des ferries, notre patient est transféré à une équipe du SAMU, pour prise en charge au Centre Hospitalier de Marigot.
A 17h30, la Rescue Star et ses équipiers sont de retour à leur base à la marina Fort Louis. Fin de l’opération.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.