Temps de lecture estimé : 3 minutes

La vilénie n’aurait donc pas de frontière… Pour la seconde fois en une semaine, l’association TOURNESOL, qui accueille des adolescents et jeunes adultes en situation de handicap, a été cambriolée. 

Lourd préjudice

Lundi matin, en arrivant sur leur lieu de travail, l’équipe a retrouvé le local, situé à Concordia, fracturé et dévasté une nouvelle fois. Le préjudice est important et va bien au-delà des dégâts matériels : Porte d’entrée fracturée et remplacée à deux reprises, portes et armoires intérieures cassées et disparition de l’ensemble du matériel destiné aux activités de l’accueil de jour.

Ce ne sont ainsi pas moins de 4 tablettes (Samsung et Ipad) numériques multimédia contenant un bon nombre d’applications dédiées au travail des sens et de l’autonomie, un vidéo projecteur acheté un mois plus tôt, deux ordinateurs portable et fixe, le téléphone mobile de l’association qui ont été dérobés. 

Mais le plus important reste le préjudice imposé aux jeunes qui se voient ainsi privés de l’usage de ce matériel pourtant nécessaire à leur prise en charge et suivi dans de bonnes conditions.

Une question de survie

L’association, créée en 2007 par des parents d’enfants porteurs de handicap, a ouvert son accueil de jour en 2013 et accueille une petite vingtaine de jeunes, de 15 à 31 ans, présentant essentiellement des troubles psychiques et cognitifs.

Les moyens financiers de l’association sont précaires et nécessitent chaque année la recherche de recettes par le biais de demandes de subvention, tant auprès de l’Etat que de la COM, la CAF, le Programme de Réussite Éducative, qu’à des fondations et donateurs privés. La gestion financière est complexe, constamment sous tension et c’est une bataille constante que doit livrer l’association, afin de percevoir ces fonds, dans les temps, qui permettent d’assurer le fonctionnement et la pérennité des actions vers ce public fragile.

Tout un territoire spolié

L’enjeu est de taille pour le territoire de Saint Martin puisque TOURNESOL est la seule structure d’accueil pour adultes en situation de handicap, fonctionnant du lundi au vendredi, toute la journée. Il l’est d’autant plus que l’accompagnement de personnes en situation de handicap nécessite un encadrement très qualifié (Éducateurs spécialisés et animateurs) et de qualité. Ces deux cambriolages mettent à mal le fonctionnement et les finances de l’association et donc la pérennité de ses actions au quotidien. 

Pour autant, ni les membres du bureau, ni ceux du conseil d’administration, ni l’équipe éducative, ne baisseront les bras face à ces “agressions”. Bien au contraire, de tels actes renforcent encore plus leur détermination et leur engagement au bénéfice d’une population déjà fragilisée, bien souvent oubliée, pour certains sans possibilité de suivre une scolarité au-delà de 16 ans, voire exclue. 

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.