Temps de lecture estimé : 7 minutes

Travaux d’aménagement du Galion

En juillet 2019, le Conservatoire du littoral a lancé un appel d’offres pour des travaux d’aménagement à l’Embouchure et plus particulièrement sur le site du Galion – phase 1. Pour rappel ce marché se décomposait en 3 lots :

  • Lot 1 : travaux de nettoyage du site (débroussaillage, abattage des arbres morts, suppression des murets béton, des gravats divers, …)
  • Lot 2 : travaux de remise en état de la voirie
  • Lot 3 : travaux d’aménagement extérieurs (signalétique, carbets de pique-nique, balisage directionnel, clôture basse, pieux de bouclage, habillage abri-poubelle, jeux pour enfants …)
En août, les offres remises ont été analysées ; les montants proposés ont nécessité d’engager une phase de négociation en septembre. Seuls les lots 1 et 2 sont en cours de notification à l’entreprise GETELEC et les travaux devraient débuter en début d’année 2020. Le lot 3 est en cours de relance et a été simplifié afin de rentrer dans le financement initial (ont été retenus les lots suivants : la signalétique, les pieux de bouclage et les sentiers piétons). Les autres aménagements (carbets de pique-nique, jeux pour enfants, …) vont être réintégrés dans un nouvel appel offres (phase 2) qui sera lancé en début d’année et qui comprendra également un lot de plantations.
En parallèle un dossier de permis de construire a été déposé auprès de la Collectivité pour la construction des carbets de pique-nique. Il est en cours d’instruction. Ces opérations sont financées à hauteur de 80% par l’Etat et 20% par le Conservatoire du littoral dans le cadre du Contrat de Développement pour la phase 1 d’un coût total de 400 000 euros et du Contrat de Convergence pour la phase 2 dont le coût total est estimé à 480 000 euros.

Travaux d’aménagement à l’étang aux Poissons

Conformément aux mesures d’accompagnement liées à la construction de l’unité de traitement des eaux usées situées à Quartier d’Orléans, l’EEASM (Etablissement des Eaux et de l’Assainissement de Saint-Martin) va réaliser très prochainement un platelage agrémenté de bancs pour protéger le point de rejet des eaux traités qui aboutissent dans l’étang aux Poissons . L’opération comprend la poursuite du sentier passant devant la station d’épuration qui sera dans la continuité du projet de la Collectivité qui mène au Galion.

Nettoyage des sites

Au cours du mois de novembre a été réalisé un certain nombre d’actions de nettoyage et de mise en défens. Au Galion, les agréés du parcours sportif situés au bout de la baie ayant été fortement endommagés par Irma et représentant un danger, des restes des dalles béton du poste de secours et des blocs béton disséminés ici et là ont été enlevés. A l’étang de la Barrière, il a été procédé à l’enlèvement des gravats déposés par des personnes peu scrupuleuses et peu soucieuses de l’image de Saint-Martin ; la mise en défens par le creusement d’une ornière temporaire dans l’attente des travaux de réaménagement du site (plan de reconquête des étangs) pour éviter toute circulation et nouveaux dépôts sauvages. L’opération s’est terminée par la remise en place des blocs de roche en bordure de route principale qui avaient déjà été installés pour en empêcher l’accès. La Mare Baie Lucas s’est quant à elle offert une coupe de végétaux, ceux-ci s’étant bien développés suite aux pluies des derniers mois et limitant l’accès à l’observatoire ainsi que la signalétique enfouie dans les hautes herbes. Le même nettoyage d’accès de site a eu lieu à l’étang Rouge.

Plan de reconquête des étangs

Le Conservatoire du littoral a amorcé la mise en place du plan de reconquête des 14 étangs de Saint-Martin affectés au Conservatoire et mis à mal par le cyclone Irma. Ce plan de reconquête à plusieurs objectifs :
  • Comprendre le fonctionnement hydrologique des étangs,
  • Agir à la source des pollutions,
  • Prôner un contrôle et une répression efficace,
  • Mettre en place des opérations d’aménagements (signalétique, observatoires pour l’avifaune, platelages afin de limiter les remblais et favoriser la promenade, plantations de palétuviers sur les berges, …),
  • Définir les limites (bornage),
  • Collecter les déchets,
  • Rendre les sites attractifs,
  • Mettre en place un plan de gestion durable.
En terme opérationnel, le plan de reconquête a été décomposé en 4 phases :
  • Réaliser un état des lieux
  • Mettre en place un comité de pilotage qui a pour rôle de valider les orientations et la programmation des actions sur les différents étangs
  • Mettre en place un comité technique  dont le rôle sera d’accompagner les études et le suivi des travaux opérationnels dans le cadre de la concertation et la coordination des actions
  • Mettre en place des actions de reconquête, des actions de valorisation et arriver à terme à mettre en place un contrat Etang afin de pérenniser le travail qui aura été mené.
Après avoir rencontré divers interlocuteurs et acteurs pour une présentation de la démarche du plan de reconquête, il en découle une véritable attente pour chacun d’entre eux. La phase opérationnelle a donc débuté en mai dernier par le recrutement d’un volontaire au service civique au sein de l’antenne du CDL. Celui-ci a pendant plus de 6 mois arpenté l’ensemble des 14 étangs affectés au Conservatoire profitant de l’assèchement de ceux-ci au début de l’été pour faire le tour des berges et pour répertorier l’ensemble des diverses problématiques impactant les étangs tels que les remblais, les atterrissements, les rejets d’eau usées, les déchets divers, … et a également recensé la faune et la flore présentes sur les sites. En parallèle un important travail de recensement bibliographique a été mené afin de répertorier l’ensemble des données existantes sur les étangs (études, travaux, …). De cette phase a découlé la rédaction de 5 tomes :
  • Tome 1 : Présentation et inventaire des sites
  • Tome 2 : Etat des lieux
  • Tome 3 : Fiches de synthèse de l’état des lieux
  • Tome 4 : Annexes, cartes et tableaux
  • Tome 5 : Fiches actions par étang

Présentation des travaux préliminaires

Jeudi 21 novembre 2019, s’est donc réuni le premier comité de pilotage sous l’égide du Conservatoire du littoral. Ce comité de pilotage est constitué par l’Etat (Préfecture), la DEAL, la Collectivité de Saint-Martin, les représentant des Conseils de Quartier n°1 et 2, l’EEASM, l’ONCFS, l’ARS, le BRGM, l’AFB, l’ONF et le Conservatoire du littoral. Le Conservatoire a présenté la synthèse des premiers travaux réalisés (Tomes) et les fiches de synthèse par étang. Le premier comité technique se réunira au cours du premier trimestre 2020 et rassemblera les différents acteurs qu’ils soient opérationnels (direction technique de la Collectivité, services de l’Etat, urbanisme, réserve naturelle …) ou riverains ou associatifs (chasse, pêche, environnementale, …) afin de décider des premières actions à mener. Par exemple, il a été demandé de faire un communiqué pour rappeler les risques encourus par les personnes effectuant des remblais sur les étangs. En parallèle, une étude des paramètres hydrologiques, sédimentologiques et physico-chimiques est en train d’être commandité au BRGM (Bureau de Recherches et de Géologie Minière) pour mieux comprendre le fonctionnement de ces étangs et baies associées. Les mesures de terrain devraient débuter au cours du premier trimestre 2020. Une étude sur l’avifaune en collaboration avec l’ONCFS devrait également voir le jour afin de mieux implanter les observatoires. L’objectif de ce travail partenarial est de pouvoir mettre en place un programme d’actions pluriannuel visant une réhabilitation et une mise en valeur de ces espaces fragiles et indispensables à la qualité de notre environnement.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.