Temps de lecture estimé : 2 minutes

Deux questions assez récurrentes et qui parviendraient presque à être audibles dans le contexte de brouhaha permanent sur le sujet…

“On nous colle la submersion en front de mer mais pas le vent qui a concerné tout le monde”

Il est vrai que posé comme cela, il y a de quoi s’interroger : pourquoi le PPRn ne prend pas en considération la force des vents qui a pourtant concerné toutes celle et ceux qui ont vécu Irma. La réponse est assez déconcertante de simplicité :
pour porter la résilience aux vents, la législation ne s’appuie pas sur le code de l’environnement mais sur les normes de construction…

C’est donc aux reconstructeurs qu’il incombe de tirer les leçons d’Irma et non au PPRn.

“Et Vlan, un PPRn par anticipation alors qu’il n’y a même pas eu d’étude d’impact !”

Les études d’impact environnemental sont des études techniques qui visent à apprécier les conséquences de toutes natures, notamment environnementales, d’un projet d’aménagement pour tenter d’en limiter, atténuer ou compenser les effets négatifs. Les plans de prévention des risques naturels prévisibles (PPRN) mentionnés à l’article L. 562-1 du code de l’environnement, qui ont pour finalité d’assurer la protection civile des populations contre les risques naturels, ne sont pas soumis à étude d’impact. C’est ce qu’a affirmé le Conseil d’Etat dans une décision du 29 janvier 2014. Ce dernier a rendu cette décision dans le cadre d’un recours visant à faire annuler la révision du plan de prévention des risques naturels prévisibles d’incendie de forêt de la commune de Saint-Paul-de-Vence (06).

De façon assez logique, les études d’impact sont menées et sont des éléments de prospective permettant de simuler des impacts éventuels dans le cadre de certains aménagements. Pour ce qui nous concerne et sauf à manquer de mémoire, l’impact est connu puisqu’il nous a été imposé par Irma, nul besoin d’outil prospectif !

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.