Temps de lecture estimé : 2 minutes

Suite aux photographies publiées sur les réseaux sociaux montrant l’assiette d’un élève d’une école élémentaire avec une faible quantité de nourriture, la CTOS a été sujette à de vives critiques, vendredi dernier sur les réseaux sociaux.

Dans un contexte de grève nationale et de blocage de l’entrée des écoles par les grévistes, la quantité de repas à produire a été difficilement prévisible, la semaine dernière, et des denrées ont été jetées car non consommées. Néanmoins, ces difficultés n’expliquent pas la quantité insuffisante distribuée dans le réfectoire d’une école de Marigot. Une situation jugée inacceptable.

La CTOS a ainsi décidé que le paiement effectué au titre de la restauration scolaire pour le mois de février 2020 sera automatiquement reporté sur le mois de mars 2020 compte tenu des mouvements de grève.

La CTOS s’est attachée les services d’une diététicienne qui a travaillé sur des menus variés et équilibrés, qui plaisent à la majeure partie des enfants inscrits dans nos écoles. Il est entendu que toutes les écoles livrées par la CTOS bénéficient des mêmes repas et des mêmes quantités. Les directeurs des 11 écoles privées desservies par la CTOS peuvent attester de la qualité et des quantités satisfaisantes des repas servis chaque jour.

En début d’année, dans l’objectif de mettre un terme à ce dysfonctionnement dans nos cantines, le cuisinier en chef de la CTOS s’est entretenu avec chaque responsable de réfectoire pour définir les quantités de nourriture à servir en restauration scolaire. Les responsables de réfectoire ont tous répondu favorablement à cette procédure et se sont engagés sur ce principe fondamental. Aujourd’hui, malgré cet effort, il apparaît que certains personnels ne respectent toujours pas les quantités obligatoires et servent des portions insuffisantes aux enfants.

De ce fait, la diététicienne effectuera des contrôles dans les réfectoires chaque semaine, afin de s’assurer que les enfants bénéficient de portions conformes au règlement en vigueur.

L’objectif de la CTOS en ce début d’année 2020 et dans le cadre de la réorganisation en cours, est d’apporter un service public optimal en matière de restauration scolaire et d’accueil périscolaire.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.