Temps de lecture estimé : 8 minutes

Pas de panique, cette évolution interne n’impacte en rien les sociétaires, pour eux, aucun changement dans leurs relations à la banque au quotidien. Au contraire, cette alliance vise à améliorer encore les relations entre la banque et ses clients. 

La Fédération Antilles-Guyane, ce sont tout d’abord 28 années d’un partenariat avec le Crédit Mutuel Centre Est Europe. C’est pour renforcer cette collaboration qu’Alex Weimert, Président du Crédit Mutuel Antilles-Guyane, a proposé à son Conseil d’administration d’engager un processus d’adhésion à la Caisse Fédérale de Crédit Mutuel, outil technique et financier au service des caisses locales.

Cette proposition, qui a reçu un avis favorable des salariés au sein du Comité d’entreprise, a retenu l’unanimité des voix du Conseil d’administration fédéral le 21 mars 2019.

La Fédération Antilles-Guyane a donc rejoint donc les 12 Fédérations du Crédit Mutuel, sur 18, déjà regroupées dans cette structure commune, la Caisse Fédérale de Crédit Mutuel, qui coordonne et structure les activités des Caisses sur l’ensemble des territoires.

A travers la Banque Fédérative du Crédit Mutuel, Crédit Mutuel Alliance Fédérale détient les banques régionales du Crédit Industriel et Commercial (CIC), le Groupe Cofidis, les réseaux Targobank en Allemagne et en Espagne et tout un ensemble de filiales au service des différentes entités du Groupe, spécialisées dans la finance, la gestion privée, le capital développement, l’assurance, l’immobilier et les services technologiques.

Alex Weimert, Président du Crédit Mutuel Antilles-Guyane, 8 avril 2019 :
“Avec la convergence vers Crédit Mutuel Alliance Fédérale, le Crédit Mutuel Antilles-Guyane se renforce pour poursuivre sa croissance et son développement aux services de ses clients-sociétaires et de nos territoires. Cette alliance nous permettra d’être encore plus efficaces et pertinents dans la relation augmentée avec nos clients et sociétaires, en nous appuyant sur les nouveaux outils développés dans le cadre du plan stratégique ensemble#nouveaumonde de Crédit Mutuel Alliance Fédérale. Je salue l’action de mes prédécesseurs qui, dès 1992, ont su bâtir un partenariat fort, équilibré et efficace, qui a permis un développement majeur de la banque mutualiste préférée des Français dans les territoires d’Outremer.”

Cette convergence est effective depuis le 1er Janvier 2020 et justifiait, entre autres mais amplement, le déplacement d’une délégation importante d’officiels le 21 Janvier dernier.

Le 5 avril 2019, le Conseil d’administration de la Caisse Fédérale de Crédit Mutuel et la Chambre syndicale et interfédérale, représentation des onze fédérations déjà alliées au sein de Crédit Mutuel Alliance Fédérale, ont, également à l’unanimité, validé le principe de la convergence du Crédit Mutuel Antilles Guyane vers le Crédit Mutuel Alliance Fédérale au 1er janvier 2020.

Irma… dans tous les esprits encore…

C’est forcément le premier point qu’abordera le panel de représentants du Crédit mutuel, preuve que les stigmates sont encore bien là.

Armand Clout, Directeur général délégué du Crédit Mutuel Antilles-Guyane, saura rappeler à quel point le Crédit Mutuel aura été proche de ses salariés de Saint-Martin et de leur famille, le Crédit Mutuel ayant affrété un avion privé qui effectuera 8 rotations pour l’évacuation, assumé les hébergements en Guadeloupe pour une période qui a pu être assez longue, fonction du sinistre vécu par les intéressés.

En second lieu, le Crédit Mutuel a su aussi se mobiliser en interne et lancer une collecte de dons qui a quand même généré 212 000€ par l’intermédiaire d’outils dématérialisés sur les sites internet du Crédit Mutuel et du CIC. Ces fonds ont été utilisés exclusivement à Saint-Martin pour apporter une pierre à cet édifice immense qu’est la reconstruction. Le choix du fléchage de ces fonds a été fait par l’association Solidarité Antilles créée par le Crédit Mutuel pour l’occasion. De nombreuses écoles privées et des projets de Maisons d’Assistants Maternels ont pu être accompagnées.

Le Crédit Mutuel et ses sociétaires post-Irma

Très rapidement après Irma, le Crédit Mutuel a pu remettre en fonction ses Guichets Automatiques Bancaires tout en limitant toutefois les retraits à 60€ par jour dans les premiers temps pour permettre ainsi à la population de pouvoir réagir. Il faut se souvenir que l’absence d’électricité et de réseau ont contraint à un recours certain aux liquidités. 

Pour le board présent, le Crédit Mutuel a d’abord pu s’appuyer sur un système informatique performant qui a permis une prise de contact rapide avec les sociétaires. Nous noterons que si l’agence d’Hope estate, aujourd’hui rouverte, était inutilisable, l’agence de Marigot elle n’avait subi que peu de dégâts et bénéficiait surtout d’une alimentation électrique opérationnelle. En tant qu’assureur, le Crédit Mutuel a su dans un contexte très complexe faire valoir sa performance en termes de vitesse et de qualité de remboursement de ses clients assurés.

Sur un autre plan, les échéances des crédits des sociétaires n’ont pas fait l’objet de débit durant les 4 mois après Irma, ces échéances ont été reportées à Juin 2018. Les modalités de remboursement de ces 4 échéances ont fait l’objet de négociations au cas par cas puisque personne ne peut nier que l’impact Irma a su et sait encore toucher la vie des gens et des sociétés. Notons que les frais de TPE ont eux aussi été suspendus.

Armand Clout, Directeur général délégué du Crédit Mutuel Antilles-Guyane :
“L’aspect humain a toujours été privilégié dans notre gestion de cette crise avec toutefois l’obligation de nous conformer au cadre juridique”.

Retour à la réalité…

Tout d’abord, il y a cette fameuse résilience qui a imposé au Crédit Mutuel de Saint-Martin de prendre un ensemble de mesures d’anticipation pour pallier en cas de sinistre majeur, le recours aux téléphones satellitaires fait partie de ces mesures. Ensuite, il a fallu trancher quant à l’avenir de l’Agence de Hope Estate et le Crédit Mutuel a choisi de réinvestir : l’agence est aujourd’hui ouverte au cœur de ce secteur en plein développement et qui est devenu le poumon économique de l’île.

Aujourd’hui les deux agences fonctionnent en toute normalité et les résultats du Crédit Mutuel en 2019 sont bons même s’ils ne sont comptablement pas encore définitifs et donc pas arrêtés.

“La situation est à notre niveau équivalente à celle de l’année 2016.”

Au niveau assurantiel, Armand Clout rappelle que le secteur n’est développé à Saint-Martin que depuis peu et qu’il est évident qu’au regard de la catastrophe, la bonne performance dans le remboursement des sociétaires tient avant tout au mutualisme, colonne

vertébrale du Crédit Mutuel. Il est évident que ce n’est pas le cumul des montants des polices d’assurances contractées à Saint-Martin qui a pu faire face à l’ampleur des remboursements.

Armand Clout :
“Rien n’a changé aujourd’hui dans la gestion de notre activité assurance, mais notre force n’est pas de proposer strictement de l’assurance et nous privilégions les sociétaires qui chez nous disposent d’un bouquet de services.”

Le Crédit Mutuel demain…

Le 1er semestre 2020 verra le déménagement de l’agence de Saint-Martin dans ses nouveaux locaux dont la construction n’a échappé à personne rue de la République. Le Crédit Mutuel n’a pas échappé à la complexité qui règne sur le domaine de la construction à Saint-Martin et a malheureusement dû faire face à la cessation d’activité de la société Nofrag qui assumait cette construction neuve provoquant quelques désagréments et de réels délais. On notera que cette cessation s’est accompagnée de l’apparition d’une NV du même nom à Sint Maarten… pratique ô combien habituelle quand la partie française souffre économiquement. Pour autant, les travaux sont en phase de finition.

Quant à la capacité du Crédit Mutuel à soutenir les initiatives locales, le directeur du Crédit Mutuel Saint-Martin, Hugues Charneau l’affirme :
On ne lève surtout pas le pied et nous sommes pleinement conscients de notre rôle dans la capacité de Saint-Martin à se relever. Pour autant, les questions de conformité et de respect du cadre bancaire et législatif ne peuvent plus être laissées à la marge. (…) Les systèmes informatiques aujourd’hui bordent toutes nos actions et décisions, assurant une transparence et une traçabilité exemplaires, qui avant tout protègent nos clients. Ensuite, il est de notre obligation dans l’accompagnement de projets d’en valider en premier lieu le réalisme et nous consacrons beaucoup d’énergie à accompagner les porteurs de projet pour que ceux-ci aient les moyens de développer leurs idées.

Si la législation bancaire se fait de plus en plus invasive et contraignante sur l’ensemble du secteur, le Crédit Mutuel est néanmoins bien en place à Saint-Martin et s’il assume 50% du marché bancaire saint-martinois, et ce n’est certainement pas un hasard.


Pratiques bancaires : on serre les vis ailleurs très sévèrement

Après la fermeture de la branche anguillaise de la FirstCaribbean International Bank le 31 janvier 2019 qui ne peut qu’avoir eu des répercussions à Saint-Martin, il semble que la pression soit aussi quelque peu mise par les Etats Unis sur Sint Maarten.

Avec un Dollar en circulation libre chez nos voisins du Sud, les USA ont un moyen de pression évident quant aux pratiques bancaires. Il semblerait que les autorités américaines aient mis une certaines pression aux banques pour que leurs pratiques évoluent dans un sens qui plairait un peu plus aux Américains… à défaut, la destination pourrait rejoindre l’une de ces listes qui nuisent radicalement à la notoriété !

N’oublions pas que les 550M$ de crédit accordés par la banque mondiale à Sint Maarten pour sa reconstruction post-Irma, garantis pas le Royaume des Pays Bas, ont aussi une incidence sur les pratiques bancaires.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.