Temps de lecture estimé : 3 minutes

Puisque l’actualité place à la fois la CTOS et le Groupe Deldevert sur le devant de la scène, nous ne pouvions manquer de nous intéresser à leur dénominateur commun : la conseillère territoriale, Pascale-Alix Laborde.

Elue contre toute attente

Numéro 18 sur la liste Team Gibbs 2017, Pascale Alix-Laborde n’espérait sans doute pas vraiment de siège dans l’hémicycle territorial. Pourtant, elle fait partie des élus les plus actifs, en particulier sur les questions environnementales pour lesquelles elle n’hésite pas à se déplacer souvent hors du territoire pour représenter le président ou simplement observer ce qui se fait ailleurs en la matière.

Par ailleurs, présidente de la CTOS depuis octobre 2018, Mme Laborde a dû successivement gérer ce changement de gouvernance, les mouvements sociaux, les modifications découlant des différents rapports de la CTC, les difficultés financières de la structure, le règlement de son budget par la préfète, la grogne des parents, etc, etc.

Liaisons dangereuses

Au-delà de ces fonctions électives, Pascale Alix-Laborde a aussi un métier. Professionnelle de l’immobilier, Pascale Laborde est l’heureuse gérante de Gescap 2, plus connue localement sous le nom de Sunsea Agency, agence immobilière et syndic historiques de Saint-Martin, implantés depuis Irma sur la place de la Baie Orientale, dans les anciens locaux d’un autre éminent syndic local. La conseillère est donc en prise directe et parfaitement au fait des difficultés que rencontrent les chantiers de reconstruction de certaines copropriétés.

Aucune ambiguïté à première vue, sauf que… Dans notre contexte actuel, l’affaire prend une autre dimension lorsque l’on constate que Sunsea Agency abrite également, en ses locaux et en relais sur son site Internet, Sunsea Yachting, société de charters privés, aux couleurs et faisant partie de la “galaxie Di Palma” et gérée par la conjointe de ce dernier, Victoria Mas (par ailleurs ex-Sprimbarth), depuis les bureaux de Pascale Alix-Laborde.

La similitude des logos porte aussi à croire que le lien est autre que strictement graphique entre les deux sociétés.

Simple arrangement immobilier, nous direz-vous… Cela aurait pu être la conclusion de rigueur si Mme Laborde ne faisait pas régulièrement la promotion de Sunsea Yachting sur sa page Facebook notamment ou n’effectuait pas elle-même des réservations pour le compte de cette société, si l’on en croit les pièces reçues à la Rédaction.

Ici plus qu’ailleurs… 

Si l’on n’était pas à Saint-Martin, si ce sentiment de hold-up post Irma n’était pas aussi prégnant, les activités professionnelles d’une conseillère territoriale ne relèveraient pas de la sphère publique. 

Mais lorsque, pour ces mêmes raisons notamment, lors du dernier conseil territorial, certains élus et le CESC ont exhorté la majorité à ne pas afficher et/ou nourrir de liens avec le Groupe Deldevert, tout en omettant de mentionner les liens historiques qui lient la famille Di Palma au Président Gibbs, la combinaison Sunsea Agency / Sunsea Yachting (qui est sous la coupe d’au moins 2 plaintes dont nous connaissons parfaitement les contours) interpelle quelque peu…

Il est des amalgames qu’il vaut mieux savoir éviter en ce moment.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.