Temps de lecture estimé : 4 minutes

La création d’un poste de vice-recteur à Saint-Martin avait été annoncée par le Président Emmanuel Macron lors de sa visite en septembre 2018 en ces termes :

“l’adjoint du recteur spécialement en charge de Saint-Martin sera élevé au rang de vice-recteur dans le courant de l’année 2019.”

Même si la nuance (par rapport au poste de chef du service de l’Éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin) est surtout formelle et/ou honorifique, cela fait plus d’un an que l’on attendait la nomination de celui ou celle qui aurait à charge d’administrer les services déconcentrés de l’Education nationale à Saint-Martin.

En effet, même si les mots du Président de la République pouvaient laisser présager du nom de celui qui se succéderait à lui-même, certaines rumeurs et un nom en particulier avaient circulé, celui de Janine Hamlet, proviseure du lycée professionnel dont la nomination aurait satisfait à la fois les discriminants positifs et les défenseurs de la compétence en premier critère de choix.

Mais cette dernière n’a pas postulé, préférant consacrer encore quelques années à l’avancement dans ses grade et échelon.

C’est donc Michel Sanz, Chef du service de l’éducation des collectivités d’outre mer de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, qui a été nommé par arrêté du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et de la ministre des

Outre-mer en date du… 18 décembre 2019. La nouvelle n’a été officialisée par l’académie de Guadeloupe que ce jeudi 13 février, presque 2 mois (pour trouver les bons mots ?)… Quoiqu’il en soit, cette nomination réjouit le président Gibbs qui l’a saluée, en souhaitant à Michel Sanz “une pleine réussite dans ses missions au service de Saint-Martin et de sa jeunesse”.

Il reste maintenant une nouvelle étape à franchir au nouveau vice-recteur : déménager les services du rectorat dans des locaux à la hauteur de ce titre puisqu’en haut du prestigieux West Indies, et dont les travaux sont en phase d’achèvement… une bénédiction pour le budget de l’Éducation Nationale qui depuis 18 mois assumait deux loyers en plus du coût des travaux.


Le parcours hors-norme de Michel Sanz
L’éducation nationale, comme tous les corps réglementés de la fonction publique, répond à des règles de nomination et d’avancement stricts. Michel Sanz, licencié en sciences de l’éducation (maîtrise non terminée) affiche, lui, un plan de carrière à faire pâlir d’envie un grand nombre d’enseignants et de personnels administratifs de l’Education nationale.
1978 -1980 : Concours de l’École Normale d’instituteurs – Formation d’élève instituteur à l’École Normale d’Agen (47)
1980 -1981 : Instituteur chargé d’école à classe unique 
1981 – 1986 : Instituteur chargé d’école à classe unique – Obtention du CAFIMF 
1986 – 1987 : Instituteur à l’école maternelle des “Trois Pommes” 
1987 – 1989 : Conseiller pédagogique, adjoint à l’inspecteur de l’éducation nationale
1989 – 1990 : Maître-formateur 
1990 – 1992 : Coordonnateur de ZEP 
1992 – 1993 : Concours de recrutement des inspecteurs de l’éducation nationale – Formation à l’ESPEMEN
1993 – 1998 : Inspecteur de l’éducation nationale – Chargé  de la mission départementale “maîtrise de la langue”, Chargé de la formation continue des enseignants du premier degré et du plan départemental de formation continue
1998 – 2000 : Inspecteur de l’éducation nationale – Chargé de la mission départementale “éducation musicale” 
2000 – 2009 : Directeur-adjoint de l’institut de Toulouse du Cned, directeur par intérim – Inspecteur de l’éducation nationale 1er degré
2009 – 2010 : Directeur par intérim de l’institut de Toulouse du Cned, directeur-adjoint
2010 – 2012 : Directeur de l’unité d’affaires scolaire sur les trois sites du Cned – Délégué du directeur général sur le site de Toulouse du Cned
D’avril 2012 à septembre 2012 : Directeur des formations et des services par intérim du Cned – Responsable du portefeuille des formations du Cned 
De la rentrée 2012 à mars 2015 : Directeur du site de Toulouse du Cned – Nommé dans le corps des inspecteurs d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux, établissement et vie scolaire le 1er septembre 2012 – Référent laïcité
De mars 2015 au 31 août 2105 : Directeur de l’enseignement et de la production du Cned
Du 1er septembre 2015 au 27 septembre 2015 : Inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régional  Établissements et vie scolaire Académie de Guadeloupe
Du 28 septembre 2015 au 18 décembre 2019 : Chef du service de l’éducation des collectivités d’outre mer de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin puis, inspecteur d’académie – directeur académique adjoint des services de l’éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin.
Depuis le 18 décembre 2019 : Vice‑recteur, chef du service de l’Éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, adjoint du recteur de l’académie de la Guadeloupe

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.