Temps de lecture estimé : 3 minutes

La FORCE, agence digitale indépendante, vient de remporter le marché public proposé par l’Office de Tourisme et va donc devoir maintenant relever le défi de la révision de l’image de marque de la destination. Une tâche vraiment de très haut niveau si l’on ne considère que les évènements qui ont su écorner l’image de marque de notre destination sur le marché mondialisé : cyclone, pillages, grèves, émeutes, relations tendues avec l’état et aujourd’hui… coronavirus…

Un autre marché est encore lui ouvert jusqu’au 30 mars et qui vise à redéfinir l’identité visuelle des supports de communication où l’on parlera encore de l’impérieuse nécessité de se doter d’une nouvelle charte graphique à partir du concept «smile at life» défini en 2016, adaptable à tous supports de communication : écrits, web, réseaux sociaux, numériques, stands

On redéfinira aussi complètement le visuel des supports de communication de l’Office afin de les adapter au contexte post cyclone IRMA (cartes touristiques, brochures…) puisqu’il est évident que l’offre touristique a changé de visage…

On ajoutera aussi quelques “nouveaux” supports comme des bandeaux publicitaires, une lettre d’information, une autre trimestrielle et une brochure incentive …

Il s’agira aussi pour la société retenue d’assumer la traduction et le cas échéant le contrôle de textes diffusés sur le site internet, dans des publications d’information ou lors d’opérations de communications et cela en français, anglais, espagnol et portugais (portugais ???). La liste n’est pas exhaustive et pourrait s’étoffer de langues en phase avec les cibles stratégiques ciblées par l’Office de Tourisme… 

La société aura aussi la charge de réaliser les “goodies” de l’OT, ces petits objets marqués au logo de l’Office supposés participer de la promotion de la marque. 

Enfin, et parce que l’OT compte bien s’afficher largement et fréquemment de par le monde à l’occasion de salons et autres manifestations, la conception des stands adaptés aux salons relèvera aussi de la responsabilité du prestataire et pourra même inclure le montage de ceux-ci sur les sites… 

Deux autres marchés apparaissent aussi sur les écrans des sites de publication dématérialisée et courent jusqu’au 17 mars prochain et ne sont ouverts que depuis le 04 Mars : celui qui permettra la refonte du site web de l’office puisque dans le domaine de la communication digitale l’obsolescence est mère de revenus et un autre qui verra confié à un prestataire le social-management des réseaux sociaux de l’Office, pivot incontournable de la COM lorsque l’on veut conquérir ou reconquérir le monde…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.