Temps de lecture estimé : 2 minutes

Depuis que le “complexe temporaire” destiné aux lolos de Marigot est sorti de terre sous forme de conteneurs non abrités et non équipés, les réactions, de mécontentement surtout, ont été nombreuses et les exploitants historiques restent dubitatifs quant à leur capacité d’exercer et d’accueillir en ces nouveaux lieux.

Pour autant, la majorité porte un projet d’aménagement du Front de mer plus vaste qui implique la destruction du bâtiment qui abrite actuellement les différents restaurants et bars.

C’est dans ce cadre que, malgré les protestations des exploitants et l’absence de solution de couverture à ce jour, le Conseil exécutif a entériné, à l’unanimité des 3 membres présents : Daniel Gibbs, Steven Patrick et Louis Mussington, l’attribution des containers aux pétitionnaires le 29 janvier dernier.

11 restaurants, 2 boutiques et 3 bars ont ainsi été validés là où le projet de la Collectivité prévoyait 14 restaurants, 5 bars et 6 boutiques. 3 demandes (2 restaurants et 1 boutique) ont en effet été ajournées pour cause d’arriérés de paiement, ce qui est un motif de refus parfaitement légitime et juste.

Aussi, on est en droit de s’interroger quant au renouvellement de l’autorisation d’un restaurateur malgré un certain nombre (15 mois) de loyers dus et on s’interroge encore plus quant à l’autorisation donnée pour un “Grand Bar”, le seul de la place, malgré l’avis défavorable de la Commission de l’aménagement du territoire et malgré la dette la plus importante (de janvier 2010 à juin 2015 et de novembre 2017 à juin 2019) affichée sur cette liste.

Les voies des seigneurs sont impénétrables… et ne nous livrent pas non plus la manière dont la gouvernance entend faire cohabiter ces containers avec les nouveaux établissements de restauration haut-de-gamme qu’elle entend construire dans le prolongement des halles.

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.