Temps de lecture estimé : 5 minutes

Personne ou presque n’a manqué l’intervention du Président de la République à propos des mesures prises pour contrôler l’épidémie de Coronavirus, les Outre-Mer n’y échapperont pas. Il est impératif que vous gardiez à l’esprit que les mesures annoncées ci-après sont susceptibles d’évoluer au fil du temps et qu’il est primordial de les respecter.

La préfète Sylvie Feucher a tenu en fin d’après-midi une conférence de presse pour faire un nouveau point. Elle a tout d’abord précisé que les 2 personnes qui étaient confinées jusqu’à maintenant sont désormais guéries et sont sorties de l’hôpital. Il en est de même pour le patient déclaré à Saint-Barthélemy pour lequel les mesures de confinement ont été levées. Toutefois 2 nouveaux cas y ont été détectés, il s’agit de personnes de retour d’une croisière actuellement confinés à leur domicile et pour lesquelles une enquête de parcours à lieu.

Une étroite collaboration avec Sint Maarten

Toutes les instructions délivrées par le ministère de l’Outre-Mer devant être respectées à la lette, une rencontre a eu lieu avec le gouvernement de Sint Maarten afin que les 2 parties de l’île appliquent les mêmes dispositions. Il semblerait qu’un accord soit conclu même si à l’heure où nous mettons sous-presse les autorités néerlandaises n’ont pas encore donné de réponse définitive.

La plus grande inquiétude de la population étant de savoir en quelle mesure le confinement doit être appliqué, il est précisé qu’aucun couvre-feu n’est à l’ordre du jour même s’il est recommandé de ne se déplacer qu’en cas de nécessité absolue. Certains professionnels peuvent également continuer d’exercer leur activité comme dans le domaine du BTP par exemple, afin de ne pas ralentir les travaux de reconstruction à l’approche de la nouvelle saison cyclonique (voir arrêté publié en pied d’article et qui comporte les entreprises et métiers qui peuvent continuer à exercer).

Bar, non, Restos non, vente à emporter oui… à partir de ce soir MINUIT…

D’autre part, il faut noter que tous les restaurants, bars et lieux de socialisation sont désormais priés de ne plus recevoir de clients mais peuvent toutefois proposer de la vente à emporter. De même, il est recommandé de ne pas fréquenter les plages de l’île mais celles-ci restent ouvertes au public. Un appel à la prudence est désormais lancé afin que la population fasse preuve de modération quand à ses agissements et ses déplacements, ainsi AUCUN PROBLÈME D’APPROVISIONNEMENT N’EST, NI NE SERA À DÉPLORER POUR  TOUT CE QUI CONCERNE LES SUPERMARCHÉS ET LES COMMERCES D’ALIMENTATION. Toutefois des mesures pourraient être prises par les responsables des commerces concernés si les consommateurs ne se montrent pas solidaires en tentant de faire d’importantes provisions qui pourraient pénaliser les plus raisonnables.

La frontière reste ouverte ainsi que les ports et aéroports

Si le recours à l’activité partielle et le télétravail doivent être privilégiés, des mesures seront mises en place pour ne pas pénaliser les salariés qui devront s’absenter pour garder leurs enfants à domicile pendant toute la période de fermeture des écoles.

Il est d’ailleurs précisé que les jeunes de retour de métropole doivent être le moins possible en contact avec les membres de leur famille afin d’éviter l’éventuelle propagation du virus. Toute personnes revenant de croisière ou de voyage à l’étranger dans une zone sensible doit se signaler au 0590 52 30 50 afin de mettre en place un suivi préventif. 

En aucun cas, il n’est envisagé une quelconque fermeture de la frontière entre les 2 parties de l’île, ne serait-ce que pour faciliter l’acheminement des marchandises qui arrivent à Pointe Blanche à destination de Saint-Martin en partie française. De même, l’aéroport de Grand-Case reste ouvert afin que les voyageurs puissent rejoindre ou revenir de la Guadeloupe sans contrainte. Tous les départs à destination de la métropole vont être facilités quoiqu’il arrive.

Conscients du traumatisme qu’à su laisser Irma, les forces de l’ordre sont bien naturellement plus que mobilisées pour que la sécurité préside à ce moment difficile.

L’ensemble des mesures annoncées par le Président de la République s’appliqueront outre-mer. Les préfets les rendront applicables dès demain à midi à l’heure de chacun des territoires. Les outre-mer font partie intégrante de la nation. Respecter ces consignes est une question d’unité nationale.Annick Girardin, 16 Mars 2020

Des numéros de téléphone à retenir

L’accès à la plupart des services publics est suspendu jusqu’à nouvel ordre, mais ceux de la préfecture sont joignables grâce à la mise en place de numéros spéciaux :

  • Immigration : 0590 29 09 32 ;
  • Armes : 0590 52 30 58 ;
  • Informations générales : 0590 52 30 50

Afin de ne pas sombrer dans le syndrome post Irma, des mesures sont d’ores et déjà prises afin de sécuriser tous les commerces de l’île qui pourraient faire l’objet de malveillance ou de pillage. Un appel au calme est donc de mise et tout est mis en œuvre pour faire respecter l’arrêter gouvernemental dès à présent. 

___________________________

CP_Modalités_accueil_16-03-2020

___________________________

Arrêté du 15 mars 2020 complétant l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19

 

 

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.