Temps de lecture estimé : 3 minutes

À ce jour, le bilan est de:

  • Saint-Martin : 2 cas confirmés
  • Saint Barthélemy : 2 cas confirmés

Nous comptabilisons un nouveau cas ce jour à Saint-Martin. Il s’agit d’une personne de 40 ans vivant sur l’île, de retour d’un voyage en métropole (Paris). Son état de santé n’ayant pas été jugé inquiétant, des consignes de confinement à domicile lui ont été communiquées.

Adaptation de la stratégie de dépistage

Nous sommes passés d’une stratégie d’identification de l’entrée du virus sur notre territoire à une stratégie d’identification des cas les plus sévères.

La stratégie de dépistage et de prise en charge des patients découle des recommandations nationales.

Compte tenu de la circulation du virus dans l’archipel, la proposition de dépistage des patients présentant des signes de COVID-19 est en cours d’adaptation. Cette stratégie reprend les grands principes suivants :

  • Dépistage systématique des personnes hospitalisées
  • Dépistage des personnes à risque suite à une évaluation médicale
  • Dépistage des professionnels indispensables à la continuité de service pour la population
  • Dépistage par des médecins sentinelles de personnes présentant des signes en ville afin d’évaluer la propagation de l’épidémie dans la population

Le dépistage systématique pour la population entière n’apporterait pas de bénéfice pour les personnes qui ont des formes bénignes et mettrait en difficulté, par un afflux massif d’examens, le laboratoire provoquant potentiellement des retards de prise en charge pour les cas sévères.

Attention aux rumeurs et aux fausses informations

Des informations sont diffusées dans la presse indiquant que la chloroquine pourrait être utilisée dans le traitement du COVID-19. La communauté scientifique et médicale n’est pas dans une logique d’économie et de rationalisation. Elle recherche simplement l’efficacité en l’état actuel de nos connaissances. Il n’est pas envisagé et question d’utiliser la chloroquine sans une démarche scientifique approuvée. Ce médicament a des effets secondaires et des contre-indications qu’il ne faut pas négliger. Il faut toujours dans un traitement en mesurer le bénéfice et le risque. Or donner ce type de traitement à des personnes asymptomatiques ou peu symptomatiques pourrait présenter des risques pour leur santé. Dès qu’un traitement sera recommandé par les autorités sanitaires, il sera mis à disposition sur notre territoire.

Ce jour l’analyse des demandes d’attribution complémentaire de masques est en cours. Un déstockage important va être réalisé sur la base de cette analyse et de nouvelles livraisons sont attendues sur le territoire d’ici la fin de la semaine. Il est demandé cependant à tous de respecter la doctrine, car il est important de préserver cette ressource.

Le respect du confinement et des mesures barrières sont à ce jour les meilleurs moyens d’arrêter ce virus.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.