Temps de lecture estimé : 2 minutes

À ce jour, le bilan reste inchangé :

  • Saint-Martin : 2 cas confirmés
  • Saint Barthélemy : 2 cas confirmés

A Saint-Martin, les deux patients confirmés ont été hospitalisés dans le service dédié pour leur prise en charge et une surveillance plus étroite.

L’enquête conduite par l’ARS et Santé publique France se poursuit pour identifier les parcours des personnes confirmées COVID-19.

Les personnes contacts sont appelées au téléphone par l’équipe dédiée de l’ARS pour les informer, leur indiquer la conduite à tenir (maintien en isolement + surveillance de leur état de santé), et leur préciser les modalités de prise en charge en cas d’apparition de symptômes.

L’ARS de Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy met en place, en partenariat avec l’Assurance Maladie et la Croix Rouge Française, une plateforme de Réponse, d’Information à la population, d’Orientation et de Suivi pour soutenir la démarche d’identification et d’orientation des patients.

Cette plateforme opérationnelle dès vendredi permettra d’éviter la saturation du centre 15 pour préserver sa fonction de régulation des situations d’urgence vitale. Elle sera opérationnelle ce vendredi.

La stratégie de dépistage et de prise en charge des patients à Saint-Martin et Saint-Barthélemy découle des recommandations nationales.

La proposition de dépistage des patients présentant des signes de COVID-19 est en cours d’adaptation. Les grands principes sont les suivants :

  • Dépistage systématique des personnes hospitalisées
  • Dépistage des personnes à risque suite à une évaluation médicale
  • Dépistage des professionnels indispensables à la continuité de service pour la population guadeloupéenne.
  • Dépistage par des médecins sentinelles de personnes présentant des signes en ville afin d’évaluer la cinétique de l’épidémie dans la population

Le dépistage systématique pour la population entière n’apporterait pas de bénéfice pour les personnes qui ont des formes bénignes et mettrait en difficulté, par un afflux massif d’examens, le laboratoire provoquant potentiellement des retards de prise en charge pour les cas sévères.

Il faut comprendre que nous sommes passés d’une stratégie d’identification de l’entrée du virus sur notre territoire à une stratégie d’identification des cas les plus sévères.

Ce jour l’analyse des demandes d’attribution complémentaire de masques est en cours.

Un déstockage important va être réalisé sur la base de cette analyse et de nouvelles livraisons sont attendues sur le territoire d’ici la fin de la semaine. Il est demandé cependant à tous de respecter la doctrine car il est important de préserver cette ressource.

Le respect du confinement et des mesures barrières sont à ce jour les meilleurs moyens d’arrêter ce virus.

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.