Temps de lecture estimé : 2 minutes

Quarante-huit heures après l’annonce du Ministère des Solidarités et de la Santé, 22 membres de la Réserve Sanitaire sont arrivés en Guadeloupe jeudi soir. 

Ces professionnels de santé sont majoritairement urgentistes, médecins généralistes ou infirmiers. Ils viennent renforcer les équipes locales.


Le « corps de réserve sanitaire » a été créé par la loi du 5 mars 2007 « en vue de répondre aux situations de catastrophe, d’urgence ou de menace sanitaires graves sur le territoire national ». Il est ouvert en premier lieu aux professionnels de santé (médecins, infirmiers, aides-soignants…) en activité ou retraités depuis moins de cinq ans, ainsi qu’aux internes et à certains étudiants en santé. D’autres personnels non soignants (secrétaires médicaux, cadres hospitaliers, psychologues…) peuvent également y participer.

A chaque fois que les pouvoirs publics décident d’utiliser la réserve, cette agence nationale diffuse un « appel urgent à candidatures » et effectue leur sélection « dans des délais très courts ». Les salariés envoyés en mission – avec l’accord de leur employeur – bénéficient d’une « mise à disposition » ou d’un congé spécifique.

Les autres perçoivent une indemnité en fonction de leur métier et de leur statut: 65 euros brut par jour pour un étudiant en santé, 250 euros pour un interne et jusqu’à 399 euros pour un médecin libéral.

DP-reserve-sanitaire-310320

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.