Temps de lecture estimé : 5 minutes

Ce n’est certes pas une volonté, ni du Gouvernement de Sint Maarten, ni de la Collectivité, ni du Royaume des Pays Bas ni même de la République française… juste une conséquence logique du confinement généralisé instauré par Sint Maarten aux résidents du Sud de Saint-Martin. C’est pour faire le point de façon conjointe qu’une conférence de presse était organisée sur le sujet dimanche 05 Avril 2020 à 12:30. Nécessité faisant, la presse française était invitée à la Préfecture, la presse de Sint Maarten l’était elle au bureau de la Première Ministre Silveria Jacobs, connectée en visio-conférence avec la Préfète Sylvie Feucher en présence “audio” du Président Daniel Gibbs, physique du Commandant Stephan Basso et vidéo du chef de la police de Sint Maarten, Carl John.

En effet, si le maximum a été fait pour que les dispositifs déployés au Nord et au Sud de l’île le soient de façon la plus harmonieuse possible dans le plus pur respect du Traité de Concordia, il se trouve que le respect trop “minimaliste” des consignes au Sud de l’île et la crainte d’une propagation beaucoup plus sérieuse ont amené Silveria Jacobs, Première Ministre du Gouvernement de Sint Maarten, à durcir quelque peu le ton : le confinement est donc depuis ce jour plus dur et il est imposé à l’ensemble de la population pour 15 jours minimum.

Des contraintes plus dures à Sint Maarten pour tenter d’endiguer l’épidémie

Sur le plan sanitaire, un emballement de l’épidémie à Sint Maarten serait une catastrophe difficile à endiguer faute de moyens suffisants au Sint Maarten Hospital Center. Pour rappel, le 04 Avril 2020, le bilan sanitaire de nos voisins du Sud affichait les données suivantes :

• Quarantaine volontaire : 274 (Certaines personnes ont dépassé les 14 jours sans afficher de symptômes, d’autres ont rejoint la classe des “isolements volontaires”)

• Isolement volontaire : 132 (Personnes présentant des symptômes)

• Personnes testées : 82

• Personnes testées positives : 25 (18 hommes, 7 femmes, 5 sont hospitalisés)

• Personnes testées négatives : 41

• En attente de résultat : 16 dont 3 sont néanmoins hospitalisés

• Décès : 4 (2 hommes, 2 femmes)

• Guéri : 1

Les chiffres au 05 Avril 2020 pour la partie française sont les suivants :

Côté français, les mesures restent les mêmes, identiques aux mesures nationales et elle repose sur un confinement ferme auquel vous ne pouvez déroger que pour raison professionnelle ou pour un panel de raisons assez court. Dans les deux cas vous devez vous munir de la dérogation Ad Hoc, disponible ici :

Justificatif de déplacement professionnel

• Attestation de déplacement dérogatoire

Ce qui change : une certaine matérialisation de la frontière

S’il n’est pas question de revenir sur le principe séculaire du “One people, One Island, One Destiny”, faire respecter la décision du gouvernement de Sint Maarten impose une prise en considération par les autorités françaises. Ainsi il a été conjointement décidé (il ne faudrait pas ajouter un incident diplomatique à la crise sanitaire) que deux axes routiers transfrontaliers seraient purement et simplement fermés, celui de Cupecoy et celui d’Oyster Pond.

Pour ce qui concerne Bellevue et Quartier d’Orléans, les deux points feront l’objet d’un contrôle conjoint Gendarmerie/KPSM 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 et cela pour imposer le strict respect des consignes nouvelles imposées par Sint Maarten mais aussi celles déjà en vigueur imposées à Saint-Martin.

Un système dérogatoire a évidemment été mis en place et permettra à celles et ceux qui répondent aux critères de passer la frontière dans un sens comme dans l’autre. Pour cela, si vous êtes résident de Saint Martin, il vous sera nécessaire de disposer d’un formulaire estampillé par le gouvernement de Sint Maarten pour passer la frontière. Votre demande doit être faite à l’adresse e-mail suivante : pr@policesxm.sx

Chaque demande fera l’objet d’une étude idoine.

Si vous êtes résident de Sint Maarten et que vous faite partie des professions encore habilitées à exercer et circuler côté français, votre demande doit être effectuée auprès des services de la Préfecture à l’adresse e-mail suivante : covid19pref@saint-barth-saint-martin.gouv.fr
Votre demande doit être accompagnée des éléments suivants :
-nom
-prénom
-date et lieu de naissance
-adresse personnelle
-fonction
-adresse professionnelle

Il vous est demandé de joindre impérativement une copie de l’attestation professionnelle que vous utilisez pour circuler en partie française. Elle doit être signée de votre employeur. Toute demande qui ne transmettra pas cet imprimé ne sera pas prise en compte.

Dutch and french side : venir en aide à ceux qui en ont ou en auront besoin !

On devine aisément que les règles de confinement n’étant plus les mêmes, ce contrôle des frontières, une première dans l’histoire de l’île depuis 1648, si l’on occulte entre autres la fermeture arbitraire de quelques heures post-Irma, vient aussi éviter que la population du Sud ne tente par tous les moyens de rallier le Nord pour répondre à des besoins alimentaires ou en carburant.

Pour autant, que ce soit le Gouvernement de Sint Maarten ou la Collectivité, les deux territoires tentent de se donner les moyens de répondre aux urgences sociales.

Ainsi, si vous êtes résident de Sint Maarten et que ce confinement strict vous met en grande difficulté notamment alimentaire, le gouvernement met à votre disposition une adresse e-mail pour vous faire connaître et bénéficier d’une aide alimentaire : infosod@sintmaartengov.org

La Collectivité quant à elle a mis en place un dispositif, Le Pacte de Solidarité, depuis le 01 Avril dernier. Le contenu de ce dispositif est disponible ici.

Un numéro est mis à votre disposition pour joindre le service du Pôle Solidarité Familles en charge de ce dispositif : 0590 29 13 10

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.