Temps de lecture estimé : 2 minutes

Un important feu de forêt sévit depuis le 4 avril dernier dans la zone d’exclusion qui forme un rayon de 30 kilomètres autour de l’ancienne centrale nucléaire de Tchernobyl.

L’incendie a été provoqué par un homme de 27 ans vivant près de la zone de Tchernobyl, qui a dit avoir mis le feu à de l’herbe « pour s’amuser » selon la police.

Si 20 000 hectares auraient déjà été détruits dans l’Ouest de la zone selon les estimations des autorités du Centre régional de suivi des incendies en Europe de l’Est, basé à Kiev et lié à un programme des Nations Unies, les autorités ukrainiennes n’ont, elles, pas fourni d’informations sur la taille et l’évolution de l’incendie depuis le 7 avril.

C’est l’association environnementale Greenpeace qui tire aujourd’hui une sonnette d’alarme en affirmant que l’incendie est loin d’être maîtrisé. S’appuyant sur des images satellites, l’ONG évoque ainsi « le pire incendie jamais observé dans la zone d’exclusion de Tchernobyl » et soutient que le feu n’est qu’à environ 1,5 kilomètres de l’arche recouvrant le réacteur de la centrale de Tchernobyl, qui a explosé en 1986.

« Il n’y a plus de feu ouvert », a répondu le service ukrainien pour les Situations d’urgence, par voie de communiqué faisant état de « foyers isolés », de « feux couvant » et d’un « taux de radiation à Kiev et dans sa région ne dépassant pas le niveau naturel » tandis que le vice-ministre ukrainien de l’Intérieur, Anton Gerachtchenko indiquait sur Facebook que les sites de stockages de déchets radioactifs étaient « totalement en sécurité » et que le feu n’avait pas causé d’augmentation du taux de radioactivité.

Un message rassurant qui a du mal à convaincre lorsque l’on se souvient qu’après le début de l’incendie, le chef par intérim de l’inspection écologique gouvernementale, Iegor Firsov, avait indiqué le 6 avril que les niveaux de radiation dans l’épicentre de l’incendie dépassaient largement les normes, avant de revenir sur ses propos…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.