Temps de lecture estimé : 13 minutes

Mesdames et messieurs,

Bonjour à tous,

Merci de nous rejoindre pour ce 3èmepoint d’actualité hebdomadaire, en direct sur notre page Facebook.

Ma première vice-présidente Valérie Damaseau est à mes côtés tous les lundis, en tant que porte-parole de la majorité,

Ensemble, nous vous livrons l’actualité de la Collectivité de Saint-Martin en version bilingue.

Nous avons conçu ce format pour vous rendre compte de l’ensemble des actions et des décisions prises en concertation avec mon équipe durant la semaine écoulée – mes vice-présidents, les conseillers territoriaux, mais aussi la direction générale de la Collectivité, tous engagés à mes côtés pour surmonter cette crise sanitaire et mieux vous servir.

En deuxième partie de ce point d’actualité, nous répondrons aux questions de la presse, elles sont nombreuses aujourd’hui.

La semaine a été intense pour nous tous. La lutte contre le Covid19 est une bataille d’équipe et de tous les instants.

Si l’on comptabilise tous les cas officiellement répertoriés sur les parties française et hollandaise de l’île, nous avons franchi en fin de semaine dernière la triste barre des 100 malades dépistés depuis le début de l’épidémie.

C’est, pour un territoire global d’à peine 100 000 habitants, un chiffre qui interpelle et qui invite à considérer notre situation avec une attention toute particulière.

Pour l’heure, nous constatons que la situation en partie Française se maintient et que le confinement donne ses premiers résultats.

Mais attention ! cela peut évoluer d’un moment à l’autre. Il faut tenir bon. Nous devons rester vigilants, continuer à appliquer les gestes barrières et surtout respecter les consignes de confinement.

Il y a encore trop de monde sur les routes certains jours, c’est pourquoi je vous demande de ne sortir de chez vous qu’en cas d’absolue nécessité.

Les combattants c’est vous, c’est nous !

Nous sommes tous acteurs de cette lutte et les prochaines semaines seront décisives.

Donnons l’exemple, entre nous ! Ce n’est pas le moment de flancher.

Mieux le confinement sera respecté et moins l’Etat aura la nécessité de le prolonger.

Nous comptons sur vous !

Thème 1 : Le dépistage

Nous avons annoncé, la semaine dernière, notre volonté de mettre en place un dépistage à deux niveaux sur notre territoire : Dépister les personnes malades et celles qui ont été en contact avec le virus, par la recherche d’anticorps.

Je l’ai dit lundi dernier, je me suis positionnée en faveur d’un dépistage aussi large que les acteurs locaux de la santé, qui nous conseillent aujourd’hui, le jugeront utile.

La Collectivité s’est donc engagée à supporter le coût des outils nécessaires à ce dépistage, bien qu’il relève normalement de la responsabilité de l’Etat, il est important de le rappeler.

La direction générale de la Collectivité a d’ores et déjà évalué nos besoins et met en place les procédures d’achat en urgence pour acquérir ce matériel.

Il s’agit dans un premier temps d’acheter des machines de dépistage pour les laboratoires et l’hôpital à destination des personnes présentant des symptômes, ainsi que 2400 kits de tests sérologiques pour la recherche aléatoire des anticorps.

Concrètement, les laboratoires et le centre hospitalier se chargeront de faire les tests sur les personnes malades et la médecine de ville prendra largement sa part dans les tests sérologiques, selon un protocole médical prédéfini, qui ne relève pas de la collectivité, mais bien des acteurs de la santé, tout ceci en lien avec l’ARS, seule autorité responsable de valider ces procédures.

Nous avons pris l’attache du président de St Barth, Bruno Magras et de nos voisins de Sint Maarten pour connaitre leur intention en matière de dépistage.

En effet, nos efforts ne démontreront leur efficacité que si nous appréhendons ce programme à l’échelle régionale.

Soyons clairs ! Sans intervention de l’Etat sur ce volet sanitaire pour lequel il est compétent en premier lieu, la collectivité ne pourra pas assurer le dépistage de chaque saint-martinois immédiatement.

Mais l’objectif que nous recherchons à ce stade, partagé avec l’hôpital, les médecins et l’ARS, est d’identifier systématiquement les symptômes, et d’isoler les porteurs du virus pour les soigner et protéger au mieux notre population.

Je rappelle aussi que ce dispositif est tributaire des délais de commande et de livraison. Le marché est extrêmement tendu.

Et vous connaissez les difficultés rencontrées à l’heure actuelle pour acheminer du matériel dans les outre-mer.

Dans tous les cas de figure, soyez assurés que nous activons tous nos réseaux pour parvenir à imposer ce dépistage dans un futur proche.

Thème 2 : Les renforts humains et matériels

Au regard de la circulaire du Gouvernement sur la mobilisation de professionnels de santé cubains dans les hôpitaux français, la Collectivité de Saint-Martin a immédiatement appuyé la demande de l’Hôpital Louis-Constant Fleming, Mme Lampis, qui a sollicité des renforts auprès de l’ARS pour nos structures de soin.

Nous avons donc adressé un courrier à la ministre des outre-mer, Annick Girardin pour que la demande de Saint-Martin soit entendue et que les renforts nous parviennent dans les plus brefs délais.

Notre hôpital a exprimé des besoins précis en cas de crise plus grave.

Le Centre hospitalier demande 2 anesthésistes-réanimateurs, 2 urgentistes, 1 infectiologue, ainsi que 2 respirateurs et un besoin quotidien de 450 masques (chirurgicaux et FFP2).

Nous pouvons saluer l’implication sans faille des personnels hospitaliers, qui sont en première ligne depuis 1 mois pour accueillir les malades et les soigner, de même que les médecins de ville, les infirmières et les ambulanciers qui ne ménagent pas leur peine.

La Collectivité va procéder à une nouvelle commande de masques, nous en avons déjà reçu et distribué 24 000 aux agents impliqués dans la gestion de crise qui travaillent au contact du public, ainsi qu’à nos partenaires institutionnels et associatifs.

Nous avons également sollicité les autorités pour que les pharmacies et les commerces autorisés puissent acheter, recevoir et vendre des masques à prix coutant.

Les commandes arrivent au compte-goutte ce qui nous amène à cibler nos distributions.

Toujours concernant l’acheminement de matériel, nos équipes du pôle social, sous l’égide de ma vice-présidente Annick Pétrus, et de la délégation Cadre de Vie, présidée par mon vice-président Steven Patrick, se sont mobilisées au côté de la Préfecture pour organiser l’arrivée du matériel du poste médical avancé sur le stade Vanterpool, vendredi dernier.

Ce matériel a été acheminé à Saint-Martin samedi matin, par le bâtiment de la marine nationale Dixmude, et ce sont les militaires du 33èmeRIMA qui l’ont installé à l’hôpital LC Fleming.

En cas d’aggravation de la crise sanitaire, ces moyens supplémentaires seront décisifs pour Saint-Martin.

Thème 3 : Le Pacte de Solidarité

Dans ce contexte de crise, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Nous l’avions évoqué lundi dernier, nous avons lancé, vendredi, l’appel à contribution pour la fabrication par nos artisans couturiers de milliers de masques lavables et homologués AFNOR destinés à la population.

La préfecture nous a fait part d’un projet similaire. Nous avons donc décidé de lancer ensemble cette opération sous le format partenarial : Collectivité, Etat et Initiative St Martin Active (ISMA).

Les couturières et couturiers qui souhaitent apporter leur contribution doivent se faire connaître auprès de la plateforme ISMA en envoyant un message à l’adresse email : inscription@initiative-saint-martin.fr,jusqu’au mardi 21 avril. Il faut donc faire vite.

Là aussi, nous comptons sur vous !

Les solidarités doivent prévaloir en temps de crise. L’entraide est le seul moyen de progresser.

La Collectivité est pleinement mobilisée à travers son dispositif Pacte de Solidarité en faveur des plus démunis.

Nous distribuons chaque jour une moyenne de 80 repas préparés et livrés par la CTOS et selon les derniers chiffres, nous livrons avec l’aide de la Croix-Rouge,181 colis alimentaires par semaine : 125 personnes âgées ou handicapées et 56 personnes en situation précaire.

J’en profite ici pour remercier les agents du Pôle social, de la CTOS, la direction générale, les agents de l’Etat Civil, du service Funéraire et l’ensemble des délégations de la Collectivité, présents physiquement ou à distance, qui mettent tout en œuvre pour accompagner nos administrés au quotidien.

Ce sont des hommes et des femmes courageux et dévoués, qui n’ont pas hésité à répondre présent et qui s’inscrivent dans une dynamique d’équipe, de service public et de solidarité.

Au-delà de l’implication des pouvoirs publics, il me tient à cœur de saluer les initiatives privées, les particuliers, les associations et les entreprises qui s’impliquent à titre gracieux dans la gestion de crise. Nous les invitons à se rapprocher et à s’inscrire dans les dispositifs existants pour une meilleure coordination de leurs actions.

Il y en a beaucoup, je ne peux toutes les citer, mais ce sont des gestes de solidarité très forts qui nous vont, à tous, droit au cœur. 

Nous sommes conscients des difficultés que vous traversez depuis plus d’un mois.

Les semaines à venir vont être compliquées, c’est pourquoi notre Pacte de solidarité a été mis en place et les besoins grandissants témoignent de son utilité.

Thème 4 : Cadre de vie

Notre vice-président Steven Patrick et ses équipes sont également sur le terrain. Ils rencontrent certaines difficultés mais celles-ci ne sont pas insurmontables.

Les services techniques ont été mobilisés ces derniers jours pour :

  • Construire une rampe d’accès servant aux évacuations par l’hélicoptère sur le stade Vanterpool.
  • Et intervenir sur les réseaux d’électricité et de plomberie dans les écoles et les bâtiments de Collectivité pour terminer les travaux en cours, lorsque cela est possible pour les prestataires qui font face à de nombreux droits de retrait de leurs employés.

Le ramassagedes déchets se poursuit :

  • Les rotations sont perturbées sur le secteur de Quartier d’Orléans, en raison d’une panne sur le camion du prestataire, mais dans l’ensemble ce service public fonctionne de façon satisfaisante.
  • Le marché de collecte des verres et des plastiques est arrivé à terme pendant le confinement. La direction de l’Environnement a relancé le marché selon les délais légaux.

Pour pallier ce manque, les agents de la voirie ont été chargés de ramasser les bouteilles de verre et de plastique déposées à côté des conteneurs, jusqu’à nouvel ordre.

La délégation Cadre de Vie continue la collecte des épaves de véhicule :

  • Elles ont été enlevées à Sandy-Ground
  • Les équipes travaillent sur le marquage des épaves situées sur le Front de Mer de Marigot cette semaine. Le ramassage est programmé la semaine prochaine.
  • Il est ensuite prévu de procéder au marquage des épaves à Quartier d’Orléans la semaine prochaine et le ramassage interviendra la semaine suivante.

Sur l’enfouissement des réseaux :

  • Les travaux se poursuivent, l’avancement est estimé à 70%. La réalisation des travaux en journée permet une amélioration de la qualité des réfections de chaussée.

Thème 5 : la réouverture des écoles au 11 mai

Sur la réouverture des écoles, notre position est sans équivoque. Nous l’avons annoncé en toute clarté suite à la déclaration du Président de la République, le 13 avril dernier.

La Collectivité entend se montrer très prudente sur ce sujet et n’envisage la réouverture des écoles qu’après avoir concerté l’ensemble des acteurs de l’éducation et une fois que toutes les conditions de sécurité et d’hygiène seront réunies pour les enfants et les encadrants scolaires.

Nous avons échangé vendredi dernier avec les transporteurs scolaires et la CTOS qui nous ont communiqué leur position.

Pas plus tard que ce matin, j’ai réuni les acteurs de l’éducation, que sont les syndicats enseignants, les chefs d’établissements, les associations de parents d’élèves et le Vice-rectorat. Nous avons discuté de la situation propre à Saint-Martin et nous avons décidé de prendre le temps de la réflexion avant toute décision hâtive.

Les enjeux pédagogiques et sanitaires qui sont ressortis de cette réunion prouvent la complexité d’une décision qui pourrait avoir des conséquences importantes.

Il faudra envisager le retour de l’activité, c’est certain. Mais nous ne précipiterons pas les choses et prendrons une décision concertée et réaliste, dans le seul souci de garantir notre sécurité à tous.

Chers amis,

Nous sommes mobilisés pour trouver des solutions de soutien pendant la crise mais aussi pour préparer progressivement la sortie du confinement et la relance économique.

Sur dernier ce point, je rencontrerai les différents acteurs très prochainement afin de préparer cette relance ensemble et de soumettre aux différents services de l’Etat des pistes de solution de relance.

Le contrôle des prix est une priorité pour vous et nous le comprenons.

Je rappelle que la Préfecture a créé un observatoire des prix l’an passé, nous avons demandé à madame la Préfète d’organiser des contrôles et elle s’y est fermement engagée. Elle communiquera le détail des actions qu’elle mettra en œuvre en ce sens.

C’est une demande légitime, car elle touche au porte-monnaie de nos concitoyens dans un contexte de crise particulièrement difficile.

Thème 6 : L’accompagnement des entreprises

Nous travaillons actuellement sur les règles d’application des mesures économiques et fiscales que j’ai annoncées le 30 mars dernier.

Nous reviendrons vers vous en temps et en heure avec mon vice-président Yawo Nyuiadzi et la conseillère territoriale Marie-Dominique Ramphort, pour vous expliquer les modalités d’application de ces mesures qui dépendent aussi, il faut le rappeler, de nos partenaires économiques et de notre Centre des Finances Publiques pour la fiscalité.

Sur les demandes de report de paiement des échéances fiscales, les entreprises en difficulté pourront accéder à un formulaire et une notice explicative sur le site de la collectivité dès que le Trésorier payeur nous aura communiqué une adresse email permettant de transmettre ces documents.

S’agissant de l’accès au fonds de solidarité de l’Etat, la plateforme impots.gouv.fr a été activée pour nos entreprises, le jeudi 16 avril. Elles ont jusqu’au 15 mai pour effectuer leurs démarches.

Pour ce qui est des mesures locales, je rappelle qu’elles sont complémentaires des mesures nationales et doivent être mise en œuvre par le payeur public.

Notre Conseil territorial a voté, mardi 14 avril, des mesures fiscales en faveur de nos entreprises en difficulté :

Nous avons reporté le paiement de la TGCA des mois de janvier, février, mars et avril 2020 au 31 décembre 2020.

Nous avons reporté le paiement de la Taxe de séjour des mois de janvier, février et mars 2020, au 31 décembre 2020.

Nous avons reporté le paiement de la Taxe sur les locations de véhicule des mois de janvier, février et mars 2020, au 31 décembre 2020.

Nous avons également reporté le paiement de l’impôt sur les sociétés au 31 décembre 2020 et le paiement de la contribution des Patentes est reporté au 31 mars 2021.

Nous proposerons au vote du prochain Conseil exécutif la création d’un Fonds exceptionnel de 5 millions d’euros pour les entreprises en difficulté.

Cette aide permettra de venir en aide aux micro-entreprises, TPE, indépendants et toute entreprise ayant subi une forte baisse de son chiffre d’affaires.

Comme je l’ai déjà précisé, c’est un dispositif à trois tranches qui permet d’accompagner tous les acteurs économiques de notre tissu local : les auto-entrepreneurs, les micro-entreprises, les indépendants et les entreprises de toute taille.

Ces aides prendront la forme d’un prêt à taux zéro avec des différés de paiement conséquents, sans avoir à rembourser les échéances tout de suite.

Toutes les modalités seront publiées sur le site Internet de la Collectivité dès qu’elles seront arrêtées avec les organismes partenaires.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.