Temps de lecture estimé : 2 minutes

Dès le début de la crise du Coranovirus COVID-19 à Saint-Martin, une collaboration étroite s’est établie entre l’Hôpital et la Collectivité au service de la préservation des conditions sanitaires à Saint-Martin.

C’est ainsi que ces deux institutions travaillent, avec notamment des médecins de villes et des laboratoires, à des solutions pouvant être rendues disponibles rapidement pour le dépistage du virus au sein de la population.

Certains quartiers de Saint-Martin sont particulièrement marqués par des contraintes de vie en promiscuité et d’habitat précaire. Les professionnels de santé ont dressé un constat : trop d’habitants de ces quartiers ne consultent pas ou plus de médecins.

L’absence de recours au système de santé peut s’expliquer par les difficultés de suivi à distance par un médecin traitant, par des difficultés de transport liées au confinement, par la peur de se rendre au cabinet médical ou à l’hôpital par crainte du virus, ou encore par une grande précarité financière ou administrative.

De ce fait, les cas les plus graves de contamination au virus arrivent à l’hôpital tardivement.

S’intégrant dans la stratégie d’élargissement des tests que nous menons avec nos autres partenaires, le Centre hospitalier et la Collectivité de Saint-Martin mettront en place, dès la semaine prochaine, et dans l’attente du renfort de machines, un dépistage PCR des cas de COVID-19 pour la population des quartiers de Sandy Ground, Saint James et Quartier d’Orléans.

Il s’agira alors de :

  • 1 Repérer les personnes symptomatiques de COVID-19
  • 2 Recueillir les paramètres vitaux
  • 3 Pratiquer un prélèvement PCR nasopharyngé
  • 4 Prendre en charge le patient si le résultat PCR est positif
  • 5 Rechercher les personnes contacts dans l’entourage /6. Et informer la population sur la symptomatologie et les recours possibles.

Le Centre hospitalier mettra à disposition deux médecins formés au prélèvement, un Infirmier Diplômé d’Etat et le support administratif nécessaire. La Collectivité de Saint-Martin assurera la communication et mettra à disposition les locaux dans les quartiers.

L’opération, soutenue par l’ARS de Guadeloupe dont la directrice sera à Saint-Martin ce mardi, pourra se dérouler du 4 au 18 mai et se fera en collaboration avec les Conseils de quartier, les associations de quartier, la Croix Rouge et le tissu libéral lorsqu’il existe.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.