Temps de lecture estimé : 3 minutes

Alors que depuis le début de l’épidémie au COVID-19, l’on se confortait du fait que les enfants semblaient à l’abri, et à quelques jours du retour à l’école pour certains, une inquiétante alerte a été adressée aux autorités sanitaires par les cinq services de réanimation pédiatrique d’Ile-de-France, lundi 27 avril et relayée au professionnels de santé ce mercredi 29..

Des cas atypiques

Ainsi, d’après les sociétés savantes, dont la Société française de pédiatrie, la Société francophone de rhumatologie et de médecine interne pédiatrique, le Groupe francophone de réanimation et urgences pédiatriques (GFRUP), depuis le 15 avril, un nombre inattendu d’enfants, en majorité porteurs du SARS-CoV-2, sont hospitalisés pour des myocardites aiguës et des formes atypiques du syndrome de Kawasaki.

Une vingtaine d’enfants, principalement âgées de 8 à 15 ans, sont concernés en Ile-de-France par ces symptômes qui comprennent des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux et une inflammation cardiaque. Cette maladie apparue récemment et observée notamment en région parisienne, ressemble ainsi à la maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants et dont la cause reste indéterminée

Même si aucun décès n’est à déplorer, ces informations ont de quoi alimenter un peu plus le climat déjà très anxiogène et les inquiétudes liée au déconfinement et au retour sur les bancs de l’école des plus jeunes….

Pas d’explication à ce stade

Ces alertes surviennent après celles de la Société des soins intensifs pédiatriques britannique, lundi 27 avril et par des responsables du NHS (National Health Service) britannique qui se sont dits « préoccupés par l’apparition chez les enfants de ces syndromes, qui pourraient être liés au Covid-19 ».

Des syndromes similaires ont également été observés en Italie, tout comme en Espagne ou en Suisse.

Se prononçant ce 29 avril lors de la séance de questions au gouvernement, le Ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que « Ce sont environ 15 enfants en France depuis la mi-avril qui présentent une maladie qui ressemble à ce qu’on appelle la maladie de Kawasaki, qui est une maladie inflammatoire qui peut être déclenchée d’ailleurs par des maladies infectieuses virales ou bactériennes, qui peut parfois être une réaction secondaire à des maladies. Évidemment comme toute alerte, nous la prenons très au sérieux, c’est le temps de la recherche clinique, de la recherche scientifique.(…) Je mobilise la communauté soignante et scientifique en France et à l’international pour avoir le maximum de données possibles pour voir s’il y a lieu de faire un lien entre le coronavirus et cette forme qui jusqu’ici n’avait été observée nulle part. »

Comme si la coupe n’était pas déjà suffisamment pleine…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.