Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’institut d’études Qualistat, implanté en Guadeloupe, Martinique et Guyane s’est interrogé sur l’impact de la crise sanitaire sur les Guadeloupéens au travers d’une enquête réalisée sur un échantillon d’un peu plus de 500 personnes par téléphone.

Les résultats font évidemment ressortir une grande inquiétude de la part de la population mais également une situation de confinement majoritairement bien vécue, en particulier dans les petites cellules familiales et les foyers dans lesquels on ne retrouve pas d’enfant de moins de 12 ans.

La surprise de l’étude vient du fait qu’en dépit de ce que pourraient laisser à penser les nombreuses polémiques qui alimentent les colonnes des médias guadeloupéens et les nombreuses interventions des syndicats (et d’un en particulier), la gestion de la crise par les services de l’Etat est globalement plébiscitée par les Guadeloupéens… sauf en ce qui concerne l’ARS… Près de 2/3 des Guadeloupéens reconnaissent ainsi positivement le rôle joué par la préfecture.

Notons ici que la gestion de la Région Guadeloupe et du Département Guadeloupe est également saluée par les sondés.

Dans l’attente de l’établissement d’un institut de sondage à Saint-Martin, les données de la Guadeloupe pourraient facilement être extrapolées à notre territoire de par nos liens historiques, administratifs, culturels et en termes de mode vie d’autant plus que nous sommes, aux yeux de l’Etat, globalement soumis aux mêmes gestions, restrictions et process.

L’intégralité de cette étude est disponible sur le site de Qualistat. 

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.