Temps de lecture estimé : 4 minutes

Les étudiants d’outre-mer qui souhaitent rentrer chez eux et qui se sont recensés sur le site outremersolidaires.gouv.fr de la Délégation pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer et la visibilité des outre-mer (DIECVI) peuvent désormais le faire grâce au ministère des outre-mer.

L’ensemble des étudiants concernés ont reçu un message du ministère pour leur indiquer la démarche à suivre. Celles et ceux qui ont des questions au sujet de leur retour peuvent désormais contacter une cellule d’accompagnement dédiée. Activée dès ce mardi 12 mai, cette cellule leur permettra d’échanger avec une référente territoriale au numéro vert suivant : 09 70 83 97 97.

Le ministère des outre-mer et la DIECVI sont chargés du bon fonctionnement de cette cellule en lien étroit avec les collectivités et les régions afin de répondre au mieux aux difficultés des étudiants.


Script de la vidéo d’Annick Girardin, ministre des outre-mer, au sujet de la quatorzaine dans les territoires d’outre-mer.

Cette vidéo a été postée sur les réseaux sociaux de la ministre (Twitter, Facebook).

Chers ultramarins,

Pour la majorité de nos territoires, la phase de confinement est derrière nous. Cela est possible car la situation sanitaire est maitrisée, mais aussi parce que chacun d’entre vous a su respecter, dans des conditions parfois difficiles, ces règles.

Le Premier ministre l’a dit : la stratégie du gouvernement pour lutter contre la propagation du virus repose sur trois points : protéger, tester et isoler.

En outre-mer, du fait de la fragilité des territoires, nous avons fait le choix d’appliquer des mesures de protection plus radicales encore que dans l’hexagone.

Le 14 mars, les établissements recevant du public ont été fermés Le 17 mars, le confinement a été mis en place.

Le 23 mars, les vols vers les territoires ont été limités sauf pour 3 motifs impérieux.

Dès le 24 mars et dans les jours qui ont suivi, plusieurs territoires ont mis en place un couvre-feu afin de protéger les populations.

Le 30 mars, conformément aux recommandations du conseil scientifique, une quatorzaine stricte a été mise en place à l’arrivée dans les territoires.

Cette mesure s’est avérée essentielle.

Hier, le conseil constitutionnel a validé très largement la loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire, en confirmant que le principe des quatorzaines est justifié pour protéger nos territoires.

Le Conseil constitutionnel a aussi considéré que ces quatorzaines devaient nécessairement s’accompagner des garanties qui sont désormais prévues par la loi.

Le gouvernement prendra donc dans les prochains jours les décrets permettant de mettre en œuvre les mesures de quarantaine prévues par la loi du 12 mai.

Je rappelle que les autorités sanitaires comme le conseil national scientifique dans son avis du 8 avril, recommandent aux personnes arrivant outre-mer de pratiquer une quatorzaine stricte pour prévenir les risques de propagation du virus.

Concrètement, pour ceux qui sont actuellement en quatorzaine, des sites d’hébergement collectifs sont ouverts : plusieurs centaines de personnes ont d’ores et déjà suivies des quatorzaines dans ces sites.

La loi ne remet pas en question les mesures déjà prises. Tous ceux qui sont venus en outre-mer en connaissant les modalités de quatorzaine ces deux dernières semaines restent dans les lieux qui leur ont été assignés par arrêté.

Les nouveaux arrivants dans les territoires d’outre-mer dans les prochains jours devront signer quant à eux un contrat d’engagement à respecter une quatorzaine stricte en site dédié ou à leur domicile.

Ma mission de ministre, c’est de protéger les territoires d’outre-mer. Cette mission, je l’assume.

La responsabilité des ultramarins est grande. J’en appelle à leur civisme pour qu’ils appliquent scrupuleusement ce qui leur est proposé dans chaque territoire. Nous devons, ensemble, continuer à protéger nos territoires et nos proches.

Je rappelle que le principe d’une interdiction d’entrée dans les territoires demeure et que seuls les motifs impérieux pour voyager, qui sont d’ordre familial, de santé ou professionnel sont justifiés.

Plus que jamais, j’en appelle à la responsabilité de chacun. Je l’ai dit au début de la crise, je le redis aujourd’hui : nous avons tous un rôle à jouer dans la bataille que nous menons face à ce virus.

La bataille contre le Covid-19 n’est pas terminée. Personne n’est à l’abri du virus.

Pour notre sécurité et celle de nos proches, restons prudents. Continuons d’appliquer la distanciation sociale et les gestes simples des mesures barrières. N’exposons pas inutilement nos territoires au danger.

Je vous remercie.

Ministère des Outre-Mer
Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.