Temps de lecture estimé : 4 minutes

À l’issue d’un comité interministériel sur le tourisme qui s’est réuni ce jeudi matin, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé une série de mesures pour venir en aide à ce secteur mis à l’arrêt par la crise du coronavirus.

Le plan de relance du Gouvernement représente ainsi un engagement de 18 Milliards d’euros décliné en 21 mesures diverses allant de l’information des usagers à la préparation d’un contrat de relance et de transformation du tourisme.

« Nous avons dessiné aujourd’hui un plan de soutien exceptionnel autour de deux grands axes. Le premier, c’est de  permettre au secteur de tenir bon face à la crise actuelle, en limitant les faillites et les licenciements, afin de lui permettre de se reconstruire. Le deuxième axe, c’est de tracer des perspectives et de préparer activement sa réouverture à court terme, » a indiqué Edouard Philippe à l’issue du comité.

Fonds de solidarité maintenu et élargi

Le fonds de solidarité restera ouvert pour les entreprises du secteur CHR-Tourisme, événementiel, sport et culture jusqu’à la fin de l’année 2020. Son accès sera élargi à des entreprises de plus grande taille, celles qui ont jusqu’à 20 salariés et jusqu’à 2 millions d’euros de chiffre d’affaires ; l’aide à laquelle il pourra donner droit sera augmentée jusqu’à 10 000 €.

Prolongation du dispositif de chômage partiel

Les entreprises du tourisme et de l’évènementiel pourront continuer de recourir à l’activité partielle dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui jusqu’à la fin du mois de septembre 2020. au-delà, l’activité partielle leur restera ouverte si leur activité ne reprend que progressivement, dans des conditions qui seront le cas échéant revues.
Mise en place d’un Prêt Garanti Etat Saison

Le Prêt Garanti Etat Saison, sera mis en place. Ses conditions seront plus favorables que celles du Prêt Garanti Etat classique, avec notamment un plafond qui pourra atteindre le chiffre d’affaires des trois meilleurs mois de l’année précédente.

Un plan d’investissement de 1,3 milliard d’euros en fonds propres

Un plan d’investissement en fonds propres de 1,3 milliards d’euros sera porté par la caisse des dépôts et par Bpifrance pour un effet attendu en matière d’investissement de 6,7 milliards d’euros.

Allègements de taxes

Les collectivités locales qui le souhaiteront pourront alléger la taxe de séjour des hébergements touristiques. Elles pourront également décider de réduire des deux tiers la cotisation foncière des entreprises du tourisme. L’état en financera la moitié.

Soutien de la demande grâce aux tickets restaurant

Le plafond journalier des tickets restaurant sera augmenté de 19 € à 38 € et leur utilisation sera autorisée les week-ends et jours fériés, à partir de la date de réouverture des établissements et jusqu’à la fin de l’année 2020,uniquement dans les restaurants.

 

En marge de ces mesures technico-fiscalo-administratives, le Premier ministre a également fait deux autres annonces particulièrement attendues tant par le grand public que par les professionnels du secteurs  :

Réouverture (possible) des restaurants le 2 juin en zone verte

Pour les cafés et restaurants situés dans les zones vertes, « une réouverture le 2 juin pourra être envisagée si l’évolution de l’épidémie ne se dégrade pas et sous réserve que les mesures sanitaires recommandées par le Haut Conseil de Santé publique soient parfaitement respectées. Cette date devra être confirmée lors de la semaine du 25 mai.

Autorisation de partir en vacances…. En France

Sous réserve de l’évolution de l’épidémie et de possibles restrictions localisées, les Français pourront partir en vacances en France, outre-mer inclus, en juillet-août.

Le Premier ministre a en ce sens autorisation l’ouverture des réservations, appuyée sur l’engagement des professionnels de garantir un remboursement intégral en cas d’annulation des nouvelles réservations effectuées dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances.

« Nous donnons maintenant rendez-vous à l’ensemble des français à la fin du mois, à l’ensemble des acteurs de ce secteur aussi, pour fixer rapidement les dates de réouverture et la façon dont les choses vont progresser en maîtrisant l’épidémie mais en ayant confiance que nous allons pouvoir reprendre notre vie » a conclu Edouard Philippe.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.