Temps de lecture estimé : 4 minutes

C’est au travers d’un communiqué de presse hier que la nouvelle est tombée : “après délibération du Conseil des ministres le vendredi 15 mai 2020, il a été décidé que, sur la base des efforts du gouvernement pour contenir correctement le virus, conduisant à une diminution du nombre de cas de COVID-19 des deux côtés, et au regard des liens qui existent entre les peuples, il n’est plus nécessaire de maintenir les contrôles aux frontières et les restrictions de circulation entre les deux parties.”

“Dimanche matin, jour de circulation réduite, la police néerlandaise ne contrôlera plus les frontières intérieures de Saint-Martin. Le conteneur qui a été placé par nos forces de police à la frontière d’Oyster Pond pour minimiser le nombre de frontières nécessitant un contrôle, sera également retiré dimanche. La police recentrera son énergie sur les mesures de désescalade et sur le maintien de la sûreté et de la sécurité au cours de ce processus lors de la réouverture des entreprises en phase 2 lundi matin. La Première ministre Jacobs a informé que les forces de police continueront de maintenir le couvre-feu de nuit qui sera de 21h00 à 6h00 à partir de lundi soir.”

“Tout comme avant l'état d'urgence, la partie néerlandaise de l'île n'aura plus besoin de dérogations. En tant qu'une petite île de 37 milles carrés, nous avons fait de notre mieux pour synchroniser les mesures avec nos homologues du nord afin de protéger la population contre la propagation de ce virus, causant parfois un certain stress à nos citoyens ayant des liens familiaux et économiques des deux côtés. Nous ne voyons plus la nécessité de cela, car les boîtiers COVID-19 sont bien sous contrôle, et il est temps de normaliser encore plus. Alors que nos entreprises rouvriront, davantage de personnes devront accéder à leur entreprise ou à leur lieu de travail, ce qui rend cette tâche supplémentaire déraisonnable.”Silveria Jacobs, Première Ministre de Sint Maarten

La campagne de dépistage communautaire des services de prévention collective (CPS) se poursuivra ce week-end et le week-end prochain, cependant, pendant la semaine, les mouvements normaux sont autorisés pour permettre aux personnes de gagner leur vie et de redémarrer l’économie tout en respectant les lignes directrices pour la sécurité des employés et les clients.

Après des entretiens avec les homologues français samedi matin, où ils ont été informés de la décision du Conseil des ministres, il a été confirmé par Madame la Préfete Feucher que les gendarmes français maintiendront les contrôles car ils ont besoin de plus de temps pour évaluer si le confinement et les efforts via les tests communautaires ont été couronnés de succès. Dans ces conditions, nos homologues français continueront d’exiger des dérogations pour permettre le déplacement vers la partie française de Saint-Martin.

Lors de discussions avec le président Gibbs et la collectivité, le président Gibbs m'a informé qu'il avait contacté la ministre des Outremer, Annick Girardin, et lui avait conseillé de lever également les contrôles aux frontières en raison de la décision prise par le Conseil des ministres de St Maarten, dans un effort pour synchroniser les mesures des deux côtés de l'île, car le contrôle des frontières est une compétence de l'État. Notre population est beaucoup plus consciente des dangers du virus et continuera de pratiquer les directives pour être en public : porter un masque en tout temps, garder une distance sociale de 2 mètres et pratiquer fréquemment une bonne hygiène des mains afin d'éviter une deuxième vague. Notre comportement déterminera le succès de notre désescalade des mesures. Il y a des moments, malheureusement, où nos différents systèmes ne peuvent pas se synchroniser, en tant que tels, nous continuerons à nous rencontrer et à discuter des meilleures pratiques à l'avenir et à faire de notre mieux pour favoriser la coopération alors que nous levons progressivement les mesures et continuons à lutter contre la propagation de COVID-19.Silveria Jacobs, Première Ministre de Sint Maarten

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.