Temps de lecture estimé : 3 minutes

22 Mai 2020

Le point de situation du 16 au 22 mai est le suivant :

A Saint Martin, un nouveau cas a été confirmé le 16 mai, ce qui porte à 40 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par test PCR et 33 personnes déclarées guéries par les infectiologues.

Du 16 au 22 mai , 143 tests PCR ont été réalisés pour un cumul total de 553 tests.

Une personne hospitalisée depuis le jeudi 21 mai dans l’unité Covid de l’hôpital de Marigot est en attente de résultats.

Pas de nouveau cas à Saint-Barthélemy, avec au total au total 6 cas cumulés de cas de coronavirus confirmés par PCR et 6 personnes déclarées guéries par les infectiologues. 38 tests ont été réalisés sur cette période pour un nombre de tests total de 137.

Depuis la levée du confinement il y a dix jours, l’enjeu reste pour nous toutes et tous de maintenir notre territoire en couleur verte. Les mesures de surveillance active et de prévention sont renforcées pour maintenir une faible circulation virale. Les efforts doivent être maintenus : mesures barrières, distanciation physique.

Depuis mardi 19 mai, un point de prélèvement est effectif à l’aéroport de Pointe à Pitre. Les personnes en transit vers les Iles du nord sont invitées à se faire prélever à cet endroit si elles ne peuvent pas produire de test sur leur lieu de départ initial. Si les personnes non résidentes en Guadeloupe arrivent sans test dans les Iles du nord, elles seront invités à réaliser un premier test au maximum dans les 24h suivant leur arrivée à Saint-Martin ou à Saint-Barthélemy. Un nouveau test à 8 jours de leur arrivée leur sera aussi proposé car c’est dans ce délai que la charge virale est la plus susceptible de s’exprimer. Ils doivent, de plus, s’engager à suivre une quatorzaine stricte à domicile ou en lieu d’hébergement alternatif.

La plateforme RIPOSTE COVID-19 poursuit son appui à la population de la Guadeloupe et des Iles du nord concernant l’épidémie et a pris en compte à présent la coordination du dispositif d’enquête autour des cas positifs. L’objectif est d’identifier au plus tôt les chaines de contamination afin de stopper la diffusion du virus à partir d’un cas. RIPOSTE a reçu 237 appels entre le samedi 16 mai et ce jour et contacté 442 personnes pour le suivi des voyageurs et l’information sur les dispositifs mis en oeuvre pour l’arrivée sur notre territoire.

La plateforme RIPOSTE a donc évoluée depuis la sortie du confinement. Elle est organisée en partenariat avec la CGSS et met en oeuvre les nouvelles actions suivantes:

  • – Des équipes mobiles de prélèvements activées grâce à la réserve sanitaire, et des équipes d’évaluation et de suivi à domicile des cas positifs ou des cas contact.
  • – La création d’une cellule « Contact Tracing » pilotée par un référent médical de l’ARS notamment pour la prise en charge et l’analyse d’éventuels clusters et des situations COVID complexes. Santé Publique France est aussi en appui de l’ARS dans ce domaine.

L’épidémie de COVID -19 ne doit pas nous faire oublier la dengue qui est toujours présente : détruisons nos gîtes larvaires !

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.