Temps de lecture estimé : 3 minutes

Marthe Ogoundele Tessi… Un nom sans doute inconnu pour tous les néoarrivants et ceux que la politique locale intéresse peu. Pourtant, la dame, sans être un pilier à proprement parler, tient historiquement un rôle pivot sur l’échiquier local, malgré un silence pesant au point d’être régulièrement pointé en ces colonnes.

Un poème…

Si dès les premières séances du conseil territorial installé en 2017, la position de MOT a été ambiguë puisqu’elle est depuis invisible pour le citoyen et considérée inexistante par son groupe… bien malin celui qui pourrait affirmer sa réelle appartenance politique.

Et son parcours politique, s’il témoigne d’une réelle volonté d’occuper un siège, n’est pas plus éclairant sur le positionnement politique de MOT.

Troisième Adjointe au maire Albert Fleming de 2001 à 2007, MOT a été 1ère Vice présidente UP en 2007 (avant de claquer la porte lorsque Louis-Constant Fleming lui préfère Frantz Gumbs pour le remplacer à la présidence du conseil territorial), tête de liste Saint-Martin poussée par Jean-Paul Fischer pour tous en 2012 (qui avec seulement 847 voix n’accède pas au second tour) après une tentative avortée d’association politique avec Louis Jeffry sous l’étendard “Génération Solidaire, We party”.

En 2017, c’est sur la bannière MJP de Louis Mussington qu’elle accède au bancs de l’opposition au conseil territorial et qu’elle se présente aux législatives en compagnie de Frantz Gumbs… pour au second tour soutenir Claire Javois aujourd’hui députée issue de la majorité de Daniel Gibbs.

Depuis, Marthe Ogoundele siège sans mot dire au conseil territorial en exprimant, à travers ses votes, un soutien récurrent à la Team Gibbs au grand dam de ses colistiers avec lesquels elle n’entretient plus de relations.

Mais en fait… elle parle !!!

Quelle ne fut donc pas notre surprise lorsque la conseillère territoriale a souhaité s’inscrire à la séance des questions diverses du dernier conseil territorial durant lequel sa voix, dont on avait oublié le son, a même résonné à plusieurs reprises, que ce soit pour adresser ses félicitations à la Team Gibbs, pour revendiquer sa participation au travail sur le terrain, en particulier post Irma ou pour se faire porte-parole des parents d’élèves quant à la gestion de la crise sanitaire dans les établissements scolaires.

Il fallait être particulièrement attentif pour noter le subtil clin d’oeil du leader de la Team Gibbs à Marthe Ogoundele qui réclamait, tout comme Bernadette Davis, que son nom figure sur la liste des élus référents du Plan Territorial de Sauvegarde de la COM circonscrite dans la présentation qui en a été faite aux élus de la majorité. “C’est parce les noms des élus de l’opposition figurent en bas du tableau qui n’a pas été reprise dans son intégralité” a répondu le président Gibbs en précisant “Je dis cela pour Bernadette.” Est-ce à dire que MOT ne fait plus officiellement partie de l’opposition ?

L’avenir nous le dira mais les initiés savent d’ores et déjà que la voix ogoundéléienne ne s’exprime jamais sans un objectif précis. Wait and see…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.