Temps de lecture estimé : 2 minutes

Tandis que tous les yeux sont braqués sur la crise sanitaire liée à la COVID-19, on a tendance à oublier l’épidémie de dengue qui continue de s’accélérer sur certains territoires ultramarins, rendant plus difficile le diagnostic de l’une et de l’autre des maladies.

Ainsi les derniers indicateurs de surveillance épidémiologique de Santé publique France du 21 mai révèlent que l’épidémie est en cours en Guadeloupe avec des indicateurs élevés, et notamment un nombre estimé des cas cliniquement évocateurs en hausse et toujours au-dessus du seuil épidémique.

La tendance est aussi à l’augmentation de la circulation virale en Martinique.

Le Comité technique de suivi de la dengue a été consulté et propose un passage en phase 4 niveau 1 du PSAGE dengue, “épidémie confirmée”.

Une recrudescence des cas biologiquement confirmés montre une circulation active du virus sur le territoire se Saint-Barthélemy.

A Saint-Martin 

L’épidémie est toujours en cours à Saint-Martin où le nombre de cas cliniques (une soixantaine) et le nombre de cas confirmés (une trentaine) enregistrés chaque semaine est stable depuis quatre semaines et où l’augmentation du nombre de passages aux urgences pour dengue se poursuit depuis mi-mars.

L’occasion de rappeler qu’outre les gestes barrières et les mesures de distanciation physique destinée à lutter contre la COVID-19, les gestes de prévention de la dengue demeurent d’actualité, lutte antivectorielle et moyens de protection contre les piqûres de moustiques en premier lieu.

2020_10_PE_Dengue_GC_IDN_SpFAntilles
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.