Temps de lecture estimé : 2 minutes

29 Mai 2020

À ce jour, le bilan à Saint-Martin est de :

Un nouveau cas actif a été identifié à Saint-Martin.

614 tests ont été réalisés depuis le début de l’épidémie dont 61 entre le 23 et le 29 mai.

À ce jour, le bilan à Saint-Barthélemy est de :

Il n’y a plus de malade « actif » sur le territoire. 3 femmes et 3 hommes ont contracté la maladie.

Le total du nombre de tests PCR réalisés est de 135.

4 nouveaux indicateurs de suivi

Afin de continuer à suivre la situation sanitaire avec une grande vigilance, quatre nouveaux indicateurs de suivi sont désormais mis en oeuvre.

  • L’incidence qui mesure le nombre de personnes positives au Covid- 19 sur 100 000 habitants sur une période d’une semaine. Deux seuils sont fixés, un seul de vigilance à 10/100 000 habitants et un seuil d’alerte à 50 /100 000 habitants. Un taux de vigilance élevé traduit le développement de clusters ou une circulation virale active. Saint –Martin et Saint-Barthélemy se situent en deçà du seuil de vigilance.
  • Le taux de positivité est matérialisé par le nombre de personnes détectées Covid- 19/nombre de tests réalisés sur une semaine. Il doit être inférieur à 10 % pour que le territoire reste en vert ce qui est le cas de ce qui est le cas pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
  • Le facteur de reproduction du virus (R) représente le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée peut contaminer. La variation du R dépend du comportement de la population. Il est proche de 0 également ce qui signifie que les mesures barrières ont été respectées.
  • Le taux d’occupation des lits en réanimation est de 2 % en Guadeloupe, bien inférieur au 40 % observé dans les zones classées vertes.

Le territoire se prépare à déployer les tests sérologiques en complément des Tests PCR. Ils seront proposés dans un premier temps aux professionnels de santé et des EHPAD.

313 appels traités par la plateforme RIPOSTE

La plateforme riposte Covid-19 poursuit son appui et le déploiement de la coordination du dispositif d’enquête, visant à identifier et stopper au plus tôt les chaînes de contamination. 313 appels ont été reçus par la plateforme et RIPOSTE a informé des dispositifs.

L’épidémie de COVID -19 ne doit pas nous faire oublier la dengue : détruisons nos gîtes larvaires !

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.