Temps de lecture estimé : 2 minutes

Suite aux annonces du premier ministre et du Ministre des Solidarités et de la Santé, le 25 mai dernier lors du coup d’envoi du Ségur de la Santé, grande concertation nationale sur la refonte du système de santé, la CSA (Conférence de la Santé et de l’Autonomie) et le CTS (Conseil Territorial de Santé) avec l’appui de l’ARS ont lancé les consultations locales des acteurs de la santé.

Cette grande consultation des acteurs du système de santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint- Barthélemy, ouverte jusqu’au 20 juin, a pour ambition de pouvoir tirer collectivement les leçons de la crise COVID – 19 pour bâtir les fondations d’un système de santé encore plus résilient, plus innovant, plus souple et plus à l’écoute de ses professionnels, des usagers et des territoires.

En Guadeloupe, tout comme au niveau national, le Ségur de la Santé ouvre la concertation, avec les multiples acteurs du système de santé grâce à :

Les concertations des groupes de travail reposent sur 4 piliers :

  • Pilier n°1 : Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent ;
  • Pilier n°2 : Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins ;
  • Pilier n°3 : Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes ;
  • Pilier n°4 : Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.

Les synthèses des retours d’expérience de nos territoires doivent être envoyées au Ministère pour le 20 juin afin d’être partagées avec le Comité Ségur national en vue de l’élaboration des Accords de la Santé. C’est l’occasion pour tous les acteurs de santé de la Guadeloupe et des îles du nord de s’exprimer sur leur vision des spécificités de notre territoire dans le champ des thématiques des quatre piliers du Ségur de la Santé.

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.