Temps de lecture estimé : 2 minutes

Pour pouvoir compter sur la solidarité nationale et institutionnelle, il faut pouvoir montrer patte blanche… De nombreuses entreprises locales ont ainsi été « retoquées » des dispositifs d’aide mis en place dans le cadre du Fonds de solidarité de l’Etat.

Comme l’a encore confirmé le président Gibbs dans son point Live Facebook hebdomadaire, ces refus tiennent essentiellement à des oublis ou retards de paiement des charges fiscales ou sociales.

Il n’est en effet de secret pour personne, même plus pour les hautes sphères parisiennes, que notre territoire souffre historiquement d’un déficit de civisme fiscal tous azimuts qui lui confère souvent un statut de mauvais élève, surtout depuis que nous assumons la compétence fiscale.

Afin de pallier cette évidence, la Collectivité a décide de mettre en place une cellule territoriale pour accompagner les entreprises saint-martinoises dans leur nécessaire régularisation.

Si l’on peut regretter que la motivation de cette création soit pour le président Gibbs, pourtant attaché au libéralisme incarné par son parti LR, de leur « permettre de prétendre aux aides publiques », l’intention est évidemment louable en cela qu’elle pourrait surtout permettre à Saint-Martin de mettre réellement en oeuvre son statut d’autonomie en comptant sur ses ressources propres à condition que les détenteurs d’une part de celle-ci osent le contact avec les institutions.

En partenariat avec la CCISM, la cellule CARE, pour Cellule d’Accompagnement pour la Régularisation des Entreprises, aura donc pour mission d’apporter une aide logistique pour leur régularisation fiscale et sociale, les demandes de moratoires et l’accès à des aides ciblées selon les dispositifs en vigueur. L’entrepreneur irrégulier dispose donc d’une occasion unique, mais pas gratuite, de pouvoir rentrer dans le rang et prétendre ainsi aux bénéfices de la générosité des politiques publiques… une démarche basée encore une fois sur la bonne volonté.

Les chefs d’entreprise désireux de recevoir cet accompagnement sont invités à s’inscrire à l’adresse suivante : care@com-saint-martin.fr

Pendant ce temps, Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, annonce elle vis à vis des aides publiques accordées dans le cadre de la crise sanitaire “plus de 50.000 contrôles d’ici la fin de l’été” à l’échelle nationale.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.