Temps de lecture estimé : 3 minutes

On le sait, l’Association des Hôteliers de Saint-Martin dans un soucis d’élargissement du cercle de ses adhérents et de ses prérogatives est devenue le “Club du Tourisme Saint-Martin”. C’est à ce titre que l’association se fend d’un communiqué de presse en forte d’ultimatum pour que la partie française de l’île puisse espérer une pseudo saison touristique 2020/2021.


Trois ans après le Cyclone IRMA et les importants sacrifices et investissements de nos acteurs pour relancer la vie sur notre ile, 8 mois après les événements graves liés à l’application anticipée du PPRN par anticipation et ses importantes conséquences négatives tant au plan humain qu’économique, deux mois après le confinement total et la mise à l’arrêt brutale de notre société.

Une nouvelle crise a été décidée et notre territoire est de nouveau divisé, mais le virus circule librement.

Notre économie est exsangue, notre environnement marqués de cicatrices, notre produit touristique, sans respect du traité de Concordia et libre accès avec Sint Maarten, invendable…

Nos perspectives immédiates semblent être le chômage de masse et l’asservissement par la dette.

Sans retour rapide à une action publique pas seulement centrée sur la gestion de risques sanitaires, réglementaires et naturels – à court terme – sans mise en place effective d’une politique de développement adaptée à notre réalité géographique et culturelle, le tourisme et l’économie peuvent s’effacer – pour le long terme – dans la partie nord de l’ile au profit de l’assistanat et de la paupérisation de la population.

Les professionnels du tourisme de Saint Martin souhaitent rappeler qu’Il n’existe pas de mesures unilatérales de sécurité sanitaire et nous encourageons la solidarité mondiale et régionale dans le cadre de la riposte à la COVID-19.

Il n’existe pas d’économie sans la Liberté de se déplacer, de liberté individuelle et de progrès social sans liberté de travailler et de commercer, ce qui nécessite des clients …

Nos voisins de Saint Barthélemy ont agi dans le cadre d’une demande de dérogation et nous appelons avec gravité l’état à faire preuve de souplesse dans la phase de concertation en cours avec Sint Maarten et la COM, et la collectivité à prendre si nécessaire ses responsabilités.

S’il n’est pas, maintenant, annoncé la réouverture de la partie Française au plus tard le premier novembre 2020, il n’y aura pas de saison prochaine !

Nous assurons tous nos membres, employés, partenaires, formateurs, associés, fournisseurs, clients et amis qui souffrent physiquement, psychologiquement, économiquement où qu’ils soient de notre soutien et énergie à travailler ensemble pour surmonter ces épreuves.

Le Club du Tourisme

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.