Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le Lundi 3 Aout à 20h25, le CROSS-AG (Centre Régional des Opérations de Secours et de Sauvetage des Antilles-Guyane) prend contact avec la station de sauvetage en mer de Saint-Martin.

A Sandy Ground, un témoin a appelé la Gendarmerie et rapporté avoir vu 2 fusées de détresse rouges dans le Chenal d’Anguilla ; il les a estimées à 300-500 mètres du bord de la plage de la Baie Nettlé et a vu un bateau dans la même direction.

Les gendarmes préviennent donc le CROSS qui engage une équipe de 4 bénévoles de la SNSM de Saint-Martin pour faire des recherches sur zone avec leur semi-rigide rapide, la Rescue Star.Celle-ci quitte la Marina Fort Louis à 20h50 et se dirige vers le ponton de Sandy Ground, pour se mettre dans l’axe du “témoin”, avec lequel lequel le CROSS est en contact téléphonique et transmet les informations à la Rescue Star par VHF. 

Il y a 3 voiliers “habités” sur zone ; l’équipage de la Rescue Star en fait le tour et parle à chaque personne mais aucun n’a vu ni entendu quoi que ce soit.Le témoin pense que les fusées parvenaient du voilier mouillé le plus au large.

C’est le premier à avoir été interrogé par la Rescue Star, qui retourne à côté de lui. Difficile de juger les distances en mer de nuit ; mais quand le témoin nous voit à côté de ce voilier, il pense que les fusées ont dû être tirées d’un peu plus loin, dans le chenal d’Anguilla, mais dans le même axe.La Rescue Star fait donc route en direction d’Anguilla et s’approche d’un petit bateau de pêche pour savoir si tout va bien pour eux.Ils pêchent tranquillement et n’ont pas vu de fusées ni entendu quelque chose d’anormal. Il y a une belle lune et une bonne visibilité.

A part ce bateau de pêche, il n’y a personne d’autre sur l’eau. À 21h25, la Rescue Star reçoit une photo prise par le témoin quand il a vu les fusées en l’air. De toute évidence, il s’agit d’un tir de fusée au dessus de l’île d’Anguilla… et la Patronne de l’équipage se souvient que le 1er lundi du mois d’août, c’est “August Monday”, le jour annuel des festivités carnavalesques à Anguilla ! Elle appelle alors la Police d’Anguilla, pour savoir s’ils sont au courant de fusées rouges de détresse tirées depuis chez eux… Ils rappellent 10 minutes plus tard pour confirmer qu’il y a bien eu 2 tirs de fusées rouges à 19h50 sur la plage de Sandy Ground, à Anguilla, pour fêter la clôture de la course des bateaux pays. C’est à dire à l’heure de la photo prise par le témoin….

Le CROSS donne donc liberté de manoeuvre à la Rescue Star à 22h10 qui est de retour à quai à 22h20.

Conclusion 1 : Fausse alerte, une fois de plus ! Mais la SNSM remercie le témoin d’avoir réagi comme il se doit ; il a vu des fusées de détresse et a prévenu les secours immédiatement ; et il a même eu la présence d’esprit de prendre une photo…Par contre, il est dommage que les organisateurs de la course ou les participants, qui auraient tiré ces fusées à Anguilla, n’aient pas eu le réflexe et la décence de prévenir le CROSS pour expliquer qu’il n’y avait aucune détresse réelle et éviter qu’une équipe de la SNSM de Saint-Martin ne sorte pour rien…

Conclusion 2 : Si vous êtes témoin d’un incident en mer; veuillez composer directement le numéro d’urgence du CROSS-AG (le 196), au lieu du 17 ; cela  permet aux équipes de secours concernées d’être alertées directement pour une intervention plus rapide et plus efficace, surtout quand il y a des vies à sauver.

Conclusion 3 : La SNSM rappelle que les feux à main ou fusées rouges doivent être utilisés UNIQUEMENT EN CAS DE DETRESSE RELLE, afin d’éviter de mobiliser inutilement des moyens de secours et d’être poursuivi en justice. En effet, conformément à l’article 322-14 du Code Pénal, le fait de provoquer inutilement le déploiement de moyens de secours humains et matériels, peut valoir à son auteur jusqu’à 30 000 € d’amende et deux ans d’emprisonnement.

La SNSM de Saint-Martin dépose désormais systématiquement plainte contre X auprès de la Gendarmerie nationale.

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.