Temps de lecture estimé : < 1 minute

Le préfet de la Guadeloupe et le préfet de la Martinique ont demandé aux compagnies aériennes d’assurer à compter du vendredi 4 septembre un contrôle de la température des passagers pour les vols entre les deux Îles avant embarquement .

L’augmentation depuis la fin du mois de juillet du nombre de cas positifs covid-19 aux Antilles a abouti le 28 août dernier à l’inscription de la Martinique, de la Guadeloupe, de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy dans la liste des zones de circulation active du virus.

Afin de limiter le risque de transfert de cas positifs entre ces quatre îles, qui constituaient jusqu’à présent un espace de libre circulation, le préfet de la Martinique et le préfet de la Guadeloupe ont demandé aux compagnies aériennes d’assurer à compter du vendredi 4 septembre un contrôle avant embarquement de la température des passagers pour les vols entre la Martinique et la Guadeloupe.

Par ailleurs, le risque de propagation sera également contenu grâce à la diminution d’environ 30 % du trafic inter-île à partir du mois de septembre dont l’évolution sera contrôlée par la direction de la sécurité de l’aviation civile AntillesGuyane.

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.