Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le conseil de défense et de sécurité nationale du 23 septembre 2020 a classé la Guadeloupe en zone d’alerte maximale tandis que les territoires de la Martinique et de Saint-Martin ont été catégorisés comme zones d’alerte.

Afin de protéger chacun de ces territoires de cas importés de covid-19 et réduire les flux de voyageurs, les préfets de la Guadeloupe et de la Martinique ont décidé de modifier les mesures applicables aux déplacements de personnes par voie aérienne entre la Martinique, Saint-Martin et la Guadeloupe, à compter du jeudi 1er octobre 2020.

Aucun test PCR n’est demandé au départ de la Guadeloupe.

> Entre la Guadeloupe, la Martinique et Saint-Martin, à l’exception de Saint Barth

Les déplacements sont interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.
Ces nouvelles modalités ne s’appliquent pas aux passagers en transit vers et depuis Paris.

Les voyageurs devront présenter au transporteur maritime ou à la compagnie aérienne, avant embarquement,  un ou plusieurs documents justificatifs ainsi qu’une déclaration sur l’honneur du motif de déplacement.

Des contrôles seront effectués à l’arrivée. Le non-respect de ces mesures est passible d’une amende forfaitaire de 135 €, majorée en cas de récidive.
Ces arrêtés sont applicables jusqu’à nouvel ordre et seront revus en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

> Passagers en direction de la Guyane

Les déplacements sont interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.
Les voyageurs devront présenter à la compagnie aérienne, avant embarquement,  un ou plusieurs documents justificatifs ainsi qu’une déclaration sur l’honneur du motif de déplacement.

> Passagers en provenance de Guyane

Aucune mesure particulière n’est applicable aux passagers provenant de la Guyane.

> Passagers en provenance de l’Hexagone

Les voyageurs de plus de onze ans arrivant en Guadeloupe doivent justifier d’un test PCR négatif réalisé dans les 72 h avant l’embarquement. Ce résultat négatif est un gage de sécurité et de santé publique : il est obligatoire et demandé dès l’enregistrement.
Les passagers doivent également présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol à l’aide du formulaire adapté.

Depuis le 18 juillet, les compagnies aériennes sont tenues de refuser l’embarquement aux passagers qui ne présenteraient pas ce test négatif et l’attestation sur l’honneur.

Les autorités préconisent aux personnes concernées de porter un masque au minimum pendant une période de sept jours minimum à compter de leur arrivée.

> Passagers en provenance de l’étranger

Depuis le 25 juillet, les passagers en provenance de l’étranger et arrivant en Guadeloupe, comme dans l’ensemble des Outre-mer,  doivent présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 h avant l’embarquement.

> Passagers en direction de la France hexagonale

Les passagers doivent présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol à l’aide du formulaire adapté ci-dessous à compléter. Il n’est pas demandé de test PCR.

Préfet de Guadeloupe

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.