Temps de lecture estimé : 6 minutes

Les déclarations ubuesques du sultan ERDOGAN, son emphase et son arrogance, qui en réalité cachent une situation économique très tendue, ne sont que la conséquence d’une histoire, voire, d’une relation incestueuse entre certains pays occidentaux, leurs services secrets et le développement de mouvements radicaux islamiques.

Quid de la position américaine ?

Il est très étonnant qu’aucun des candidats aux élections américaines n’ait apporté son soutien au Président MACRON. Le renforcement, le soutien, le financement, la logistique du mouvement islamo-radical résultent de la stratégie pérenne des Etats Unis (voir encart relatif à la théorie de BRZEZINSKI).

L’objectif historique est d’affaiblir les puissances communistes de l’Est (URSS, Chine) en créant aux portes du pays ou dans différentes régions, des foyers d’infection islamique.

L’illustration la plus parfaite est celle de la naissance du mouvement des talibans, créé, soutenu, financé par les services secrets pakistanais (ISI), la CIA et l’Arabie Saoudite.

Seul Massoud…

Le seul résistant à ce mouvement de domination radicale restait le Commandant MASSOUD. En 1998, une vaste offensive militaire, menée par les talibans, soutenue par la logistique pakistanaise devait assurer la conquête totale de l’Afghanistan, éliminer le Commandant MASSOUD et créer un Etat Islamique, base stratégique pour alimenter les révolutions islamiques dans les pays satellites de la Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Tchétchénie, etc…

Le Commandant MASSOUD, fidèle à sa stratégie, s’est replié dans la Vallée du Pandshir, site imprenable, avec 150 000 réfugiés de la plaine de Shamali. Avec différents amis afghans, nous avons alerté les formations politiques, attirant leur attention sur le drame humain et aussi, les conséquences politiques d’une victoire des talibans.

Seul Brice LALONDE et Alain MADELIN ont répondu à notre appel et ont accepté de témoigner en se rendant dans la Vallée du Pandshir.

Pour les autres organisations, les droits de l’homme étaient en vacances au mois d’aout.

Une vision claire

Je n’évoquerai pas les conditions du voyage, la traversée de l’Hindou Kouch… Mais les termes d’une réunion avec le Commandant, le soir dans le village de Bazarak, en présence d’Alain MADELIN, de Brice LALONDE et d’amis afghans, le Commandant expliquant le mouvement des talibans, BEN LADEN, créait et avait créé sur l’ensemble du territoire et au PAKISTAN, des camps d’entraînement terroristes et  affluaient dans ces camps, des ressortissants des pays arabes, mais aussi de l’Europe….

L’AFGHANISTAN, deviendrait après son élimination en septembre 2001, le camp de base pour une vaste offensive islamique…

Nous avons vu les afghans à l’œuvre, quelques années plus tard, en SYRIE, en IRAK…

Le Commandant MASSOUD, et je traduis de manière fidèle ses paroles, s’adressant à Alain MADELIN et à Brice LALONDE : “Dites au Président CHIRAC, et à l’Occident, qu’ils m’aident à éliminer les camps  terroristes en AFGHANISTAN, à rétablir la paix et la démocratie sinon l’Occident paiera dans sa chair l’abandon de ce combat.” Quelques jours plus tard, à Duchambé, au TADJIKISTAN, nous nous sommes retrouvés en face du Chargé d’affaires français qui nous a durement interpellés, nous accusant de saboter les négociations avec les talibans !

“Dites au Président CHIRAC, et à l’Occident, qu’ils m’aident à éliminer les camps  terroristes en AFGHANISTAN, à rétablir la paix et la démocratie sinon l’Occident paiera dans sa chair l’abandon de ce combat.”

De retour à Paris, nous avons organisé une conférence de presse pour expliquer, présenter la situation et les risques politiques liés à l’expression d’un mouvement radical.

Quelques minutes avant la séance, Alain MADELIN a reçu un appel de l’Elysée pour lui interdire toute intervention… Ce qu’il n’a pas fait présentant les enjeux politiques de la guerre en AFGHANISTAN.

Une écoute trop maigre

Lorsque nous avons fait venir le Commandant MASSOUD à Paris, il n’a pas été reçu par les autorités officielles, ni ministres, ni premier ministre… alors que les mêmes négociaient                              avec le mouvement des talibans. Seule Madame FONTAINE, Présidente du Parlement Européen a reçu le Commandant à Strasbourg !

Le discours, la vision stratégique de MASSOUD étaient précis, évaluaient les risques géopolitiques d’une mouvance islamiste radicale…

Une implantation en occident profonde aujourd’hui

Certes, dans le temps de cette guerre, des attentats avaient lieu en AFGHANISTAN, en TCHECHENIE.. et non en Occident, jusqu’en 2001…

Les pays occidentaux ont  créé une arme idéologique à travers ce mouvement qui devait leur permettre de modifier les rapports de force stratégiques et mettre en difficulté la RUSSIE, la CHINE…

Or, cette idéologie, ces mouvements, leur organisation sont implantés et profondément sur nos territoires, mettant en cause les valeurs républicaines et morales…

Il faut en assumer les conséquences car ce n’est que l’héritage d’une stratégie suicidaire.


Attentat terroriste hier, à Nice

Trois morts dont deux femmes, plusieurs blessés, c’est le bilan de ce nouveau moment qui s’est imposé aux niçois aux français hier matin.

Une femme de 70 ans et le sacristain de la basilique ont été égorgés. Une seconde femme de 40 ans n’a pas survécu aux coups de couteaux reçus. D’autres personnes ont été blessées.

La police municipale très rapidement sur les lieux a pu neutraliser l’assaillant, le blessant par balle. Il a été pris en charge à l’hôpital.

Le Parquet Anti-terroriste a été saisi, l’homme ayant revendiqué ses actes au nom d’Allah…

La France, depuis l’assassinat de Samuel Paty, de l’attaque à la feuille de boucher à proximité des anciens locaux de Charly Hebdo, avait pourtant accru son niveau de vigilance.

Emmanuel Macron, Président de la République, s’est rendu sur les lieux.

Jean Castex, Premier Ministre a annoncé le relèvement du Plan Vigipirate au niveau “urgence attentat” alors que l’hexagone s’apprête à se confiner à nouveau.

Si la communauté internationale a su témoigner globalement de son indignation, ce nouvel évènement survient alors que les relations franco-turques sont au plus mal et que d’autres pays musulmans appellent à boycotter les produits français parmi lesquels le Maroc ou le Pakistan.

“Les appels au boycott de produits français dénaturent les positions défendues par la France en faveur de la liberté de conscience, de la liberté d’expression, de la liberté de religion et du refus de tout appel à la haine.” France Diplomatie

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.