Temps de lecture estimé : 3 minutes

Nous tenons tout d’abord à rendre un hommage solennel au Dr Petit ancien maire de St Martin et au Dr Claude Wathey ancien leader de la partie sud de l’île qui ont eu l’idée dans les années 60 de créer une journée spéciale, appelée « Saint Martin Day ». Le but de  cette démarche selon le docteur Petit était de permettre au peuple st martinois, des deux côtés de l’île, de partager un moment de fraternité, de solidarité et d’exhiber voire mettre en avant l’unité du peuple saint martinois. Les valeurs culturelles du pays saint martin (Nord\ Sud ) étaient mises en exergue lors de la cérémonie. Nous vous épargnerons les détails. Il convient simplement d’ajouter que tout  se faisait et continue d’être fait dans un esprit d’unité.

La célébration du  « Saint Martin Day » reste l’occasion idéale d’affirmer une identité saint martinoise. En cela, il faut entendre notre histoire, notre culture, notre langue, notre littérature, nos plats culinaires, notre jeunesse, nos hommes et femmes qui ont construit cette identité au cours du temps.

Face à la démarche irréfléchie et complètement absurde de la représentante de l’Etat, qui a consisté à fermer la frontière et à ériger des check-points, freinant considérablement la libre circulation entre les deux parties de l’île, le peuple saint martinois et tous ceux qui ont décidé de vivre décemment sur ce territoire, ont choisis de riposter au travers d’une marche unitaire, en arborant le drapeau de l’unité. Nous estimons qu’il était d’une nécessité impérieuse de dénoncer la démarche de la préfète et de dire avec conviction que les deux parties de l’île vivent l’expérience d’une communauté de destin. De ce fait, toutes mesures entreprises et qui vont à l’encontre de cet esprit d’unité ou cherchent à semer la zizanie politique entre les deux parties de l’île seront combattues avec vigilance et détermination.

A ce stade de la réflexion, il serait intéressant de mettre en lumière la place et rôle de la langue anglaise dans la vie sociale, économique et religieuse dans la société saint martinoise afin d’aider certains à mieux comprendre nos spécificités. Malgré le fait que l’île était colonisée par les hollandais et les français après le départ des espagnols en 1648, selon les historiens, notre territoire était depuis cette époque, linguistiquement anglaise. Cette réalité s’explique par le fait que le représentant de la monarchie, Descoudrelle, aussitôt installé sur le territoire de St Martin a lancé un appel à des investisseurs afin qu’ils puissent venir investir ici. Plusieurs propriétaires d’esclaves sont arrivés des îles anglaises avec leurs esclaves, parlant l’anglais et ont pratiqué plus tard les religions (Anglicanism/ Methodism) de leur maître, en anglais. Ces faits sont confirmés par les écrits de Perrinon.

Pour des raisons historiques et sociolinguistiques, nous avons l’obligation morale de continuer à mettre en valeur la langue anglaise sur notre territoire. Le législateur français a œuvré dans ce sens lorsqu’il a reconnu  dans l’article 6311 de notre loi organique nos spécificités culturelles, historiques et géographiques. Il appartient à l’administration de l’Etat de respecter la volonté du législateur sur notre territoire.

Conscients du fait que notre « St Martin Day » a perdu un peu de sa splendeur et aussi, conscients du fait qu’il est urgent et nécessaire d’affirmer notre identité, à l’heure ou nos spécificités sont bafouées, les membres du « Collectif Soualiga United » que nous saluons en passant, ont jugé utile et en accord avec le peuple de marquer la célébration cette année en hissant le drapeau de l’unité à Bellevue et à Quartier d’Orléans et en érigeant un panneau explicatif des symbols du drapeau.

Tous les talents de l’île qui se sont mobilisés lors de la cérémonie du dimanche 15 Novembre, méritent nos applaudissements.

Louis Mussington

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.