Temps de lecture estimé : 3 minutes

MANDATÉ N’EST PAS PAYÉ !

Le collectif des transporteurs ne reprendra pas les transports le lundi 23 Novembre 2020., suite à la demande de la Collectivité.

Si la Collectivité, dans son communiqué de ce jour affirme qu’il y a eu des mandatements effectués, il s’agit d’une phrase largement et longuement utilisée et qui en fait ne débouche souvent sur aucun paiement effectif.

Nos entreprises sont les victimes des dysfonctionnements ou défauts de communication entre les différents services.

Pour preuve, bon nombre de factures de 2017-2018 et 2019 demeurent encore impayées pour des motifs toujours farfelues ! On nous parle même d’erreurs d’interprétation du marché!

Et ce sont CES factures ignorées qui ont déclenché l’arrêt des prestations!

Ce sont CES factures non payées qui font que nos sociétés ne sont pas à jour ni fiscalement, ni socialement et n’ont pas pu bénéficier d’aucune des mesures de soutien aux entreprises. Nous ne contenterons plus de saupoudrage, nous voulons le paiement TOTAL de TOUTES nos factures en instances.

L’arrêt des prestations au mois de Février a permis de déclencher une partie des paiements. Ces paiements nous ont permis de payer les salaires en retard et de régler une partie de nos dettes.

Aujourd’hui, près de 40% de nos factures impayées datent de la période de 2017 à 2019 ! Et bien entendu toute demande d’indemnité de retard est rejetée et mal perçue !

Nous avons tout essayé et tout accepté pour nous faire payer de façon régulière par respect pour les enfants que nous transportons.

Mais aujourd’hui, cela suffit … nos employés ont également des enfants qui méritent ce même respect.
Nous demandons à ce que les nombreux services de la Collectivité se réunissent afin de faire le point sur l’état d’avancement de chacune des factures non payées. Nous leur avons envoyé un état récapitulatif détaillé par société.

Nous reprendrons les discussions et réunions lorsque nos factures seront effectivement payés et pas uniquement mandatés !

La Collectivité nous demande, par un communiqué de presse, de reprendre le transport sur la base de promesses de paiement, qui vont nous engendrer des dettes supplémentaires (essence, pneumatiques,…) et que nous ne pourrons pas honorer …

Nous aussi nous regrettons d’en être arrivé à cette situation, mais nos nombreux courriers, whatshapp, sms, e-mails et appels à l’aide n’ont jamais reçu de réponses de la Collectivité.

Il est dommage que seul l’arrêt des prestations ait réussi à attirer l’attention de fonctionnaires qui eux, ont leur salaires virés automatiquement à la fin du mois !

Nos salariés également méritent du RESPECT

Le Collectif

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.