Temps de lecture estimé : 2 minutes

La Principale Adjointe du collège Mont des Accords a été victime sur son lieu de travail d’un jet de bouteilles reçu derrière la tête ce qui a entrainé une perte de connaissance.

Il faut souligner que le climat scolaire s’est fortement dégradé dans cet établissement depuis le mois d’Octobre. Ce nouveau fait de violence est celui de trop…

Au Se-UnsA, nous nous indignons de l’absence de réaction officielle tant au niveau de Mme la Rectrice qu’à celui du Vice-Recteur. Que signifie ce silence ?

La mise en danger des personnels de l’éducation nationale n’est-elle pas un fait assez marquant pour susciter la réaction de soutien de sa hiérarchie ? Nous nous sommes récemment émus et indignés d’une certaine barbarie qui aurait pu être évitée sans la pesanteur de cette fameuse loi du silence spécifique à l’Éducation nationale qui prône le : « pas de vague ! ».

Au collège Mont des Accord, depuis déjà plusieurs années, les personnels portent en vain plusieurs revendications. Face à la montée de violence, ils souhaitent être entendus. Le SE-UNSA soutient pleinement leurs revendications qui portent sur :

  • Le classement en REP + qui permettrait un meilleur encadrement et le dédoublement des classes les plus en difficulté.

Pourquoi ne pas prendre en compte, l’indice de position sociale (IPS) pour classer le collège Mont Des Accords en REP+. En effet, les indicateurs tels que l’indice de position sociale (IPS) permettent une mesure juste et fine de l’origine sociale des élèves de cet établissement. Les revendications des personnels sont bien en cohérence avec l’indice de position sociale.

  • Un 3ème poste de CPE à temps plein,
  • L’embauche de plus d’assistants d’éducation,
  • La réactivation du conseil local de sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD),
  • Des caméras dans la cour.

De plus en plus, les personnels se débrouillent pour palier aux carences et au manque de moyens octroyés. A force de se battre seuls, contre une dynamique impitoyable – budgets en baisse, – complexité du territoire de la collectivité de Saint-Martin, – violence galopante qui ne cesse de gangréner ce lieu d’apprentissage qui devrait, et qui doit rester un sanctuaire des valeurs républicaines – ils sont à bout.

Le SE-UNSA demande à Madame la Rectrice, à Monsieur le Vice-recteur et M. le Président de la Collectivité de Saint-Martin de comprendre l’urgence à répondre favorablement aux revendications du personnel Éducation Nationale du Collège Mont-des-accords.

Il est vital de retrouver un climat serein favorable aux apprentissages.

Commenter avec Facebook
A propos de l’auteur

Communiqués, internautes, divers, "Autre" se charge de signer les articles qui rentrent de cette catégorie variée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.