Temps de lecture estimé : 4 minutes

Avec un joli brin de voix depuis son plus jeune âge, elle aurait pu continuer à chanter uniquement avec sa famille et ses amis, c’eût été dommage de s’en tenir à cela. 

Tatiana est née à Saint-Martin il y a à peine plus de 30 ans dans le quartier de Saint James où elle a habité quelques années aux côtés de ses trois frères.

Avec un papa pompier et une maman dans l’hôtellerie, rien ne prédestinait la petite fille à un avenir musical et artistique; elle avait bien un cousin qui poussait la chansonnette de temps en temps, mais rien de plus et pourtant très tôt elle se découvre une passion pour le chant et plus particulièrement pour le Godspell. Il ne lui en faut pas davantage pour rejoindre un groupe dès l’âge de 5 ans et forger ainsi sa voix au gré des mélodies entendues au fil du temps pendant plus d’une décennie. 

La famille déménage ensuite Dutch Side à Cay Hill, et Tatiana Gibs continue de chanter tout en pensant à un avenir bien éloigné des feux des projecteurs, en effet son rêve de jeune fille est de travailler un jour… aux pompes funèbres ! 

Cuisine et dépendances 

Étrange choix justifié par une grande timidité et une volonté d’exercer un métier qui n’implique pas trop de contact avec la clientèle. En effet, les principaux clients de ce genre d’établissement n’étant pas réputés pour leur intense volubilité, c’était plutôt bien vu…

Mais finalement après avoir effectué un stage au sein d’une entreprise funéraire, Tatiana ne s’y sent pas à l’aise et opte pour une voie professionnelle qui l’entraîne devant les fourneaux des cuisines et des pâtisseries, avec une option management en hôtellerie. 

Mais la chanson ne la quitte pas et il n’est pas rare de l’entendre fredonner à longueur de journée lorsqu’elle officie derrière son piano (de cuisine). C’est d’ailleurs son seul passe-temps, elle chante avec d’autres artistes dans différents groupes rien que pour le plaisir jusqu’à ce jour de 2008 où elle finit première du concours “Saint-Martin Star Search” qui va lui ouvrir quelques portes et qui va surtout lui faire prendre conscience qu’elle possède un réel talent. Elle s’essaye alors à l’écriture et teste ses textes auprès d’amis musiciens qui sont aussitôt séduits et lui composent quelques belles mélodies parfaitement adaptées. 

Au four et au studio 

Et puis un jour, tout s’enchaîne, elle passe les portes d’un studio d’enregistrement pour y graver son premier single “Saint-Martin just the way you are” qu’elle a composé avec Sean Wilkinson et Nikita Christmas. Un socca joyeux à la gloire de la Friendly Island avec des paroles pleines d’un optimisme tout-à-fait adapté à la période un peu compliquée que nous vivons depuis plusieurs mois. Le titre est adopté immédiatement par Olivier Hamlet qui le diffuse abondamment sur Radio Saint-Martin 101,5FM. Un tube comme celui-ci, il ne fallait surtout pas le manquer. 

Sur un petit nuage tout en gardant les pieds sur terre, Tatiana est actuellement en train de finaliser le clip de son titre et prépare désormais un album qui promet de beaux moments musicaux.

Ce n’est pas pour autant qu’elle abandonne son métier culinaire, et si vous en avez l’occasion, allez donc faire un tour sur “Edible Sensations by T” (Facebook), là aussi la qualité est au rendez-vous et ça donne l’eau à la bouche. 

On comprend alors pourquoi Tatiana Gibs n’a qu’une seule devise :
“Don’t Give Up”, quoi de plus explicite ? 

Saint-Martin just the way you are (extrait) :
SXM I love you just the way you are / One island beautiful as can be / With plenty nationalities we strong in unity /Sunshine city, my island in the Caribbean Sea…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.